L'homme qui épousa une montagne

Le Comte Henry Russell, parcourut le monde mais l'appel des Pyrénées ne le quitta jamais !

De retour à Pau, il n'aura de cesse d'explorer nos montagnes, établissant des "premières" sur de nombreux sommets. Ecrivain Pyrénéiste, Henri Russell était à l'honneur à Pau. Découvrez la vidéo tournée à cette occasion.
« Pau est une ville extraordinaire » écrivait Henry Russell-Killough dans son ouvrage Pyrénéica. Ce 14 octobre, La Maison de la Montagne, association dont l'une des vocations est de faire vivre la culture pyrénéenne, lui a rendu hommage au théâtre St-Louis lors d'une soirée publique qui a rassemblé quelques 250 spectateurs.

Par son engagement dans la mise en place de cet événement, la Ville de Pau répond à Russell : « Vous étiez un homme extraordinaire ! ».

De père irlandais et de mère gasconne, Henry Russell (1834-1909) est un aristocrate réputé excentrique ; mais s'il prend part aux rendez-vous mondains de la société anglaise, il est surtout connu comme « celui qui marche autour de la terre ». Après avoir parcouru le monde (Amérique, Asie, Océanie) en bateau et à pieds, il arpente les sommets pyrénéens sur toute la chaîne, du Canigou à la Rhune.

Il est surnommé l'ermite et bientôt l'adresse sur son courrier va se résumer à « Logé à Pau ou au Vignemale ». Car entre toutes les montagnes, il en choisit une où vivre : en 1889, il devient locataire de 200 hectares au Vignemale. Il y fait construire sept grottes à quelques 3000 mètres d'altitude, pour y séjourner longtemps et souvent, et même y recevoir ses amis : une « résidence secondaire » unique au monde...

Monique Dollin du Fresnel, son arrière-petite-nièce, Rosemary Bailey, auteur d'une biographie de Russell, Henri Ferbos, montagnard philosophe, Géneviève Verdenal membre du Club Alpin et Claude Dendaletche, auteur et chercheur, nous ont replongé le temps d'une soirée dans l'univers du Comte amoureux de la nature.

Edités il y a plus d'un siècle, ses Souvenirs d'un montagnard vibrent encore avec un souffle d'une grande élégance dans la littérature pyrénéenne.

Partage

 | 

Nos autres sites