Thétis recevant de Vulcain les armes d'Achille par Pierre Paul Rubens

Le Musée des Beaux-Arts présente cette œuvre de Pierre Paul Rubens (1577–1640).

Ecouter la description du tableau

Voir l'image en grand Crédits : Musée des Beaux-arts / Ville de Pau Rubens a produit une œuvre considérable dans divers genres. Auteur de nombreux portraits, il affirmait cependant être d'instinct plus porté aux grands travaux qu'aux petites curiosités.

Il réalise principalement des œuvres religieuses, mythologiques et d'importantes séries de peintures historiques.

 Exécutée dans l'atelier de l'artiste à Anvers entre 1630 et 1635, l'œuvre, Thétis recevant de Vulcain les armes d'Achille, fait partie d'une série de huit tableaux servant de modèle ( dit modelo) à des tapisseries. Il s'agit ici d'une peinture à l'huile sur un panneau de bois.

Dans ce tableau, Rubens illustre un passage de l'Iliade d'Homère, poème retraçant la guerre de Troie.

Terriblement affecté par la mort de son ami Patrocle, tué au combat sous les armes d'Hector, Achille implore sa mère de lui fournir de nouvelles armes. Thétis se rend dans la forge de Vulcain et demande au dieu forgeron de fabriquer une nouvelle armure et un bouclier pour Achille.

Le tableau s'articule autour du bouclier qui sépare l'œuvre en deux parties où s'opposent le monde des océans à gauche et le monde du feu, des volcans et de la terre à droite.

Thétis, drapée de rouge, est accueillie par le dieu Vulcain et son épouse Charis. La nymphe reçoit des mains du dieu du feu le bouclier destiné à Achille. On aperçoit également sur la gauche un puto remettant un casque à un triton émergeant de l'eau. A droite, un ouvrier sort de la forge avec une cuirasse tandis que deux autres forgerons s'activent encore sur l'arrière plan.

On remarque également la présence de bordures sur l'ensemble de l'œuvre, éléments caractéristiques des pièces peintes pour les tapisseries. C'est ici un ensemble architectural composé de piliers sculptés qui encadre la scène : Junon à gauche, identifiable au paon ainsi qu'au diadème et Jupiter à droite, représenté avec un aigle et la foudre.

L'artiste a également placé au premier plan plusieurs éléments évoquant les différents symboles du dieu Vulcain: le feu, l'enclume, une tenaille, un marteau...

Typiquement baroque, cette œuvre de Pierre Paul Rubens se distingue par sa surcharge décorative, l'exagération des mouvements et des expressions mais aussi par l'utilisation prédominante de couleurs chaudes.

« Elle nous submerge par tant de liberté et de hardiesse », comme se plaisait à le dire Eugène Delacroix.

Partage

 | 

Nos autres sites