Un secteur sauvegardé sur 85 ha du centre-ville

Approuvé à l'unanimité et sans réserve par la commission nationale des secteurs sauvegardés, au sein du Ministère de la Culture et de la Communication le 31 mars 2016, le secteur sauvegardé de Pau a été créé par arrêté préfectoral le 3 mai 2016.

Cette création est d'abord la reconnaissance nationale de la qualité du patrimoine architectural, urbain et paysager de Pau, mais témoigne également de la volonté de la Ville de Pau et de la Communauté d'Agglomération de se doter d'un outil d'urbanisme permettant de faire évoluer la ville dans le respect de son identité.

Créés par la loi dite « Malraux » du 4 août 1962, les secteurs sauvegardés sont des documents d'urbanisme qui se substituent au Plan Local d'Urbanisme sur la partie qu'ils couvrent. Ils sont établis sur les quartiers présentant « un caractère historique, esthétique ou de nature à justifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie d'immeuble bâti ou non ». Ils permettent de protéger les centres anciens majeurs français, tout en intégrant la restauration des bâtiments anciens et la modernisation nécessaire des logements. Par l'obtention d'un secteur sauvegardé, Pau rejoint les 110 villes déjà dotées parmi lesquelles figurent Bordeaux, Bayonne ou encore La Rochelle, et qui ont pu mesurer l'intérêt d'un tel outil d'urbanisme pour la redynamisation et la mise en valeur de leur centre-ville.

Le périmètre de 85 hectares retenu par la commission nationale couvre le centre historique de Pau, comprenant des ensembles immobiliers du XVe au XXe siècle, mais également les espaces paysagers de la Haute Plante, les jardins de la Palmeraie et du Bois Louis. La création du secteur sauvegardé entraîne l'amélioration des avantages fiscaux « Malraux » en portant le niveau de défiscalisation de 22 à 30% pour les propriétaires engageant des travaux de restauration immobilière sur des immeubles pour lesquels ils ont été déclarés d'utilité publique. Cette évolution permettra d'attirer de nouveaux investisseurs dans le centre ancien de Pau et de produire une nouvelle offre de logement en vue d'encourager notamment le retour des familles et lutter contre la vacance.

Voir l'image en grand

 

Autorisations d'urbanisme et aides aux travaux

Par ailleurs, depuis le 3 juin 2016, tous les travaux réalisés dans le périmètre du secteur sauvegardé, y compris dans les intérieurs des immeubles, devront faire l'objet d'une autorisation d'urbanisme et seront soumis à l'avis de l'architecte des Bâtiments de France.

Afin d'accompagner les propriétaires dans la réalisation de leurs travaux, de nombreuses aides financières sont mobilisées par la Ville de Pau et la Communauté d'Agglomération. La maison de l'habitat et du projet urbain qui a récemment ouvert ses portes 18 rue des Cordeliers, apporte un accompagnement gratuit des propriétaires dans la constitution des dossiers de demande de subvention.

Vers un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur

Cela étant, la création du secteur sauvegardé et la délimitation de son périmètre ne sont que la première étape d'une longue démarche. Une seconde étape consiste en l'élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, travail qui s'appuie sur un inventaire de tous les immeubles, espaces publics, cours, parcs et jardins situés dans le périmètre du secteur sauvegardé. Il s'attache également à étudier tous les intérieurs des immeubles afin d'avoir une connaissance fine des richesses architecturales du centre-ville et de permettre d'élaborer des règles de protection et des prescriptions de mise en valeur. La réalisation du Plan de Sauvegarde et de mise en valeur sera conduite par une équipe d'architectes du patrimoine recrutée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles en lien étroit avec la Ville de Pau et la Communauté d'Agglomération de Pau- Pyrénées.

La durée de cette étude est estimée à environ 3 ans et aboutira à la production du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur qui se composera de plans graphiques, d'un rapport de présentation et d'un règlement. Ce document d'urbanisme sera présenté devant la commission nationale des secteurs sauvegardé qui en décidera de l'approbation.

Durant toute la durée de l'étude, des actions de concertation seront menées avec les habitants et les professionnels pour partager les connaissances issues du travail d'inventaire et échanger autour de ce projet important pour la Ville de Pau. 

Partage

 | 

Nos autres sites