Vers une protection plus large et mieux adaptée

La notion de patrimoine renvoie généralement à des éléments bâtis.

Or le patrimoine recèle une variété de composantes : patrimoine végétal, composantes urbaines (les places, les rues), perspectives et points de vue.

L’enjeu de la création d’une AVAP consiste à mieux prendre en compte cette diversité et à prendre en compte les enjeux énergétiques.

 La protection du patrimoine palois doit aujourd’hui répondre à deux enjeux principaux :

  • Comment tenir compte de la variété de la ville et notamment ses composantes paysagères : préserver la ville jardin, identifier les plantations de l’espace public, prendre en compte le rapport qu’entretient la ville avec le gave et les horizons palois, etc…

  • Comment concilier protection du patrimoine et enjeux énergétiques : l’étude du patrimoine palois, de ses caractéristiques constructives, des matériaux utilisés (murs, menuiseries, couverture), permettra de dégager des pistes permettant d’améliorer les qualités énergétiques sans défigurer le bâti.

Partage

 | 

Nos autres sites