La douceur du climat palois

Crédits : DG / Ville de Pau

Des hivers doux, des étés tempérés qui se prolongent par un automne indien, l'absence de vents forts et des palmiers à flan de colline... Pau, ancienne station climatique, a un petit air de jardin d'Eden !

Si les Pyrénées offrent de décembre à mars un décor hivernal époustouflant, il gèle et neige peu à Pau même. En effet, la moyenne des minimales est supérieure à 0°C tous les mois d'hiver, permettant à toute sorte de palmiers et essences exotiques de pousser dans les parc et jardins. Mais le thermomètre peut descendre parfois à -5°C et afficher exceptionnellement -10°C. Heureusement, les pistes sont à moins d'une heure de route !

Pas de chaleurs accablantes en été : des températures supérieures à 35°C sont exceptionnelles. Les maxima sont généralement de l’ordre de 20 à 30°C, pouvant atteindre 30 à 35°C pendant des périodes très chaudes. Il y a environ 1900 heures d’ensoleillement par an dont 76 jours de forte insolation qui permettent de se dorer la pilule dans les parcs et jardins ou à Pau-Plage.

Côté pluviométrie, la moyenne est de 1100 millimètres par an. Cependant les précipitations sont bien réparties sur tous les mois, ce qui fait du territoire une terre fertile. Pour juillet et août, mois les plus secs, la moyenne est d’environ 25% en dessous de la normale, tandis que pour décembre, le mois avec les précipitations les plus fortes, la moyenne est d’environ 25% au dessus.

Le beau ciel bleu

Les épisodes de pluies sont souvent suivis du « beth ceù de Pau », le beau ciel bleu de Pau, un spectacle mis en chanson et qui évoque un ciel particulièrement clair sur lequel le massif montagneux se détache avec splendeur.

L'humidité est assez élevée, mais il y a généralement une baisse importante de l’humidité au milieu de la journée, ce qui donne l’impression d’un temps plus sec que ne l’indiqueraient les statistiques.

Les brouillards sont peu fréquents. Ils sont eux aussi la promesse d'une journée ensoleillée et d'un spectacle époustouflant sur les Pyrénées quand ils se dissipent, généralement avant 10 heures et rarement au-delà de midi.

Ici pas de bourrasques. Le nombre de jours par an où le vent est nul ou faible est exceptionnellement élevé, tandis que les vents forts sont rares. Une caractéristique qui a permis à Pau de devenir le berceau de l'aviation et qui explique la présence de l'école des troupes aéroportées - les fameux paras de Pau - aujourd'hui.

Pau, station climatique

Voir l'image en grand Crédits : Archives communautaires Pau-PyrénéesLe micro-climat de type océanique chaud a valu à la ville sa réputation internationale de station climatique dès le XIXè siècle. En 1837, Alexander Taylor, jeune médecin de la Légion auxiliaire britannique, s'installe à Pau pour se soigner du typhus. Il guérit et publie un ouvrage sur les vertus curatives du climat palois. Son livre eut un tel retentissement auprès de la haute société anglaise, mais aussi russe et brésilienne, que l'aristocratie s'y installe et influence durablement l'identité de la ville. Elle y construit de somptueuses villas et y plante des essences exotiques. Même si les vertus sédatives du climat palois ne sont plus officiellement reconnues par l'académie de médecine, son air pur est incontestablement revivifiant !

Partage

 | 

Nos autres sites