Pau sur le podium du Tour

Crédits : DG

La situation géographique de Pau en fait la troisième ville la plus visitée par le Tour de France, après Paris et Bordeaux.

Pau Porte des Pyrénées est, en effet, idéalement située au pied de la chaîne. Selon le sens de la course, la capitale du Béarn dévoile, à l’horizon, le terrain de prédilection des grimpeurs ou à l’inverse, laisse apercevoir la Tour Eiffel, comme les coureurs se plaisent à le dire.

Notre ville est pour toujours associée à la légende de la Grande Boucle. Plusieurs grands champions se sont illustrés sur les routes les menant ou les éloignant de Pau. D’autres péripéties en marge de l’épreuve ont également défrayé la chronique, faisant dire aux spécialistes qu’il se passe toujours quelque chose dans la cité du roi Henri IV.

De solides liens

Lorsqu’il s’est arrêté à Pau pour la première fois en 1930, l’Histoire a retenu la victoire de l’Italien Binda. En 1967, c’est l’enfant du pays Raymond Mastrotto, ivre de bonheur, devant la foule en liesse, qui a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur.

Ces liens qui unissent notre ville, les Pyrénées et le Tour de France sont renforcés par les nombreuses journées de repos observées chez nous par l’imposante caravane. Ces dernières donnent l’occasion à la ville d’organiser de multiples animations, ouvertes à tous, en lien avec le cyclisme.

Ne dit-on pas à Pau : " le Tour un jour, le Tour toujours ! "

Le Tour des géants

Le Tour des Géants, premier musée à ciel ouvert consacré à la Grande boucle et à ses héros, a été inauguré le 13 juillet 2015 par François Bayrou, Maire de Pau, à l'occasion du 67è passage du Tour de France dans la ville. 

Partage

 | 

Nos autres sites