L’Élan a fait de Pau un temple du Basket

Crédits : DG / ville de Pau

Après avoir régné sur le basket français durant une décennie, l’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez s'est reconstruit en Pro B. De retour dans l'élite, le club entend désormais y rester.

C’est en 1989 que le nom de la ville de Pau est pour la première fois associé au basket de haut niveau, grâce au mariage du club Orthézien avec la cité du roi Henri (l’Elan Béarnais Pau-Orthez). Deux ans plus tard en 1991, l’équipe s’installe à Pau, dans un Palais des Sports flambant neuf, fraîchement inauguré, d’une capacité d’accueil de près de 8000 spectateurs.

L’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez (depuis 2008) possède l’un des plus beaux palmarès du basket français : 9 titres de champions de France, 3 coupes de France, 3 tournois des As, 1 semaine des As et 1 coupe Korac.

Le club phare du Béarn peut également se féliciter d’avoir obtenu sa qualification dans une compétition européenne durant trente années consécutives. Cette performance constitue un record au niveau national.

Au-delà de son emblématique président Pierre Seillant (de 1967 à 2008), quelques joueurs ont marqué de leur empreinte l’histoire du basket béarnais. Parmi eux, les régionaux Alain Larrouquis, les frères Thierry et Didier Gadou, Mathieu Bisséni, Freddy Hufnagel, Frédéric Fauthoux, les frères Florent et Mikaël Piétrus et Boris Diaw. Après leur passage à l’Élan, ces deux derniers joueurs ont rejoint la NBA aux États-Unis.

 Plusieurs clubs palois permettent aux amateurs de pratiquer leur sport favori. Le plus emblématique, Pau Nord Est, est désormais associé à l’Elan Béarnais au niveau des équipes de jeunes.

Partage

 | 

Nos autres sites