La vogue Art-déco

Crédits : DG / Ville de Pau

A la charnière des années Trente, Pau connaît une mutation profonde. Les créations art déco sont les derniers soubresauts de l'époque de villégiature de la ville.

Pour sauver la vocation touristique de la cité, les édiles cherchent à lui donner une nouvelle impulsion, pensant attirer par de nouveaux équipements une nouvelle clientèle, notamment espagnole grâce à l’ouverture de la ligne de chemin de fer Pau-Canfranc (1928). Le Palais d’Hiver dont l’entretien était extrêmement coûteux est ainsi modernisé et transformé en Casino municipal.

Le Palais des Pyrénées est alors édifié en plein centre-ville, nouveau casino comprenant une galerie commerciale et des salles de spectacles. Il s’agit d’un remarquable exemple de l’architecture des années 1930, tout comme la Bibliothèque et le musée des Beaux-Arts, construits à la même époque par l’architecte Ruillier sur les vestiges de l’ancien asile d’aliénés. Ces efforts n’eurent cependant que peu de résultats et l’acquisition en 1940 de la propriété Lawrance et de son vaste parc situés au nord de la ville marque clairement la fin d’une époque…

En savoir plus

Partage

 | 

Nos autres sites