Les opérations Castors : « Agir d’abord ! »

Crédits : Archives communautaires Pau-Pyrénées

La question du logement trouva d’abord une solution grâce à l’initiative privée. Au début des années 1950, Pau compte deux chantiers Castors d’envergure qui se lancent de façon quasi-simultanée. Autoconstructeurs ou coopérateurs, leurs actions, issues d’initiatives privées, s’inscrivent dans le cadre de la législation sociale.

Les autoconstructeurs des « Chalets Pyrénéens » réalisent ainsi 53 maisons en accession à la propriété au bord du Boulevard Tourasse. Les maisons sont essentiellement du type F5, correspondant aux familles des coopérateurs qui comportaient trois enfants en moyenne. La réussite immobilière est indéniable, les 53 familles investissant leurs maisons à l’hiver 1956. Les actions de ces bâtisseurs de maisons en plein âge d’or du logement social représentent un pan original de l’histoire urbaine paloise.

Partage

 | 

Nos autres sites