Des années 1980 à nos jours : la prise de conscience patrimoniale

Crédits : DG / Ville de Pau

Les années 1980 marquent la reconquête du centre ville trop longtemps délaissé ou défiguré. Une transformation qui se poursuit aujourd'hui dans une démarche engagée de renouvellement urbain et de valorisation patrimoniale.

La démolition en 1971 d’un hôtel particulier du XVIIème siècle ou la surélévation malencontreuse du Palais des Pyrénées sont quelques-unes des erreurs commises dans l’urgence des besoins à satisfaire. La nouvelle municipalité élue en 1971, sans négliger la périphérie, porte son attention à la partie ancienne de la ville : l’opération « Pau ville moyenne » permet ainsi, avec l’aide de l’État de rénover et restructurer les quartiers anciens les plus dévalorisés. L’avenue de la Gare et la Basse-ville, le ravin du Hédas, la place Reine Marguerite (ancienne halle du XVIème siècle), et la réactivation du centre marquée par l'opération Bosquet en sont les réalisations les plus symboliques. Certaines rues commerçantes deviennent semi-piétonnes. Le secteur du château (ancien Borg vielh) est alors entièrement interdit aux voitures.

A partir des années 1990, la prise de conscience de la nécessité d’une politique déterminée de protection et valorisation patrimoniale conduit en mars 2007 à la création d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (Z.P.P.A.U.P.). Caractérisée par son ampleur, elle considère la diversité patrimoniale de la ville comme sa caractéristique essentielle et consacre une vision large des patrimoines, du château aux grands ensembles du XXème siècle. Cet héritage de l'évolution urbaine de la ville est aujourd'hui perceptible autant dans les formes urbaines que dans la vie des quartiers.

A l’heure du Développement Durable, la Ville s’est engagée dans la transformation de ce zonage patrimonial en A.V.A.P. (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine) qui intègre les prescriptions du Grenelle II. Elle a aussi obtenu en novembre 2011 le Label Ville d'art et d'histoire, qui consacre les collectivités qui se sont engagée activement dans la préservation et la valorisation de leurs patrimoines.

Partage

 | 

Nos autres sites