De nouvelles Cités U pour les étudiants

Des résidences universitaires à la fois spacieuses et confortables, avec un loyer adaptés aux ressources d'un étudiant boursier ? Sur le campus palois, c'est possible : 957 des ces logements seront construits d'ici 2014.

Des Cités U comme on les aime

Une convention de site a été signée en janvier 2012 entre la région, la ville, l'agglomération, l'état et le Centre national des oeuvres universitaires (CNOUS). Elle engage le programme de reconstruction-démolition des cités universitaires anciennes.
« Le confort contribue à la réussite, souligne le Recteur Jean-Louis Nembrini lors de la signature de la convention. On n'a pas toutes les chances de son côté dans une résidence où l'on se sent mal ».
De plus, de bonnes conditions d'accueil contribuent à attirer les étudiants à Pau. « Il faut appuyer le rayonnement de l'UPPA, qui se distingue par sa proximité et ses bons résultats, explique Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine.

Deux Cités-U visées
La convention concerne plus particulièrement les cités Corisande d'Andoins et Gaston Phoebus. Ces résidences comportent actuellement des chambres de 9 m2 avec des cuisines et des sanitaires partagés. Un mode d'organisation traditionnel, qui ne correspond plus aux exigences de confort et d'autonomie pour étudier dans les meilleures conditions en 2011.
Les nouvelles chambres seront plus spacieuses, équipées de blocs sanitaires, de kitchenettes individuelles, meublées et reliées à l'internet en fibre optique (THD).

De 816 à 957 nouvelles chambres
Les 513 places de la cité Gaston Phoebus ont déjà été réhabilités en 2010. Quant aux trois bâtiments de la cité Corisande d'Adoins, ils seront démolis puis reconstruits sur trois sites différents : sur l'ancienne école Coudères de l'avenue Honoré Badarat; à la place de l'ex centre communal d'action social de la rue des Orphelines, et sur une parcelle de cité Gaston Phoebus.
Le projet de reconstruction avenue Badarat, est déjà lancé en partenariat avec la Béarnaise Habitat et sera achevé d'ici septembre 2013. C'est un complexe mixte sur 4 étages, qui intègre 204 logements étudiants de 16 m2, 28 logements sociaux classiques et, au rez-de chaussée, les locaux du centre de loisirs sans hébergement et la ludothèque des Francas.
Selon François Bonaccorsi, directeur du CNOUS, « il est rare qu'on s'implique aussi fort et aussi loin dans la vie des étudiants. Qu'on ose démolir pour reconstruire implique un montage financier complexe et montre une volonté d'être au service des étudiants ».

Un juste retour pour les étudiants, qui contribuent à animer la vie locale en s'impliquant dans de nombreux projets. La nouvelle résidence Corisande d'Adoins, proche du centre-ville et accueillant une mixité de population, sera un symbole fort de l'engagement étudiant sur le territoire de Pau Porte des Pyrénées.

En chiffres :

7638 étudiants inscrits à l'UPPA sur les 10 000 étudiants de Pau

816 logements proposés actuellement seront démolies(513 à Gaston Phoebus et 303 à Corisande d'Adoins)

957 logements seront construits d'ici 2014 pour remplacer les anciens grâce à la convention de site.

18,4 M€ : coût du projet de l'avenue Badarat, dont 0,552 M€ apportés par la ville et 0,644M€ par l'agglomération.

Le saviez-vous ?
Une étude du Conseil régional de 2005 montrait que le ratio de logements étudiants est supérieur à la moyenne régionale (12 places pour 1000 étudiants contre 7,6 en Aquitaine). Mais le campus comporte d'avantage de logements anciens à réhabiliter.

Partage

 | 

Nos autres sites