Un Bureau de coton à la Nouvelle Orléans d'Edgar Degas

Le Musée des Beaux-Arts de Pau présente cette œuvre majeure d'Edgar Degas, sollicitée par les plus grands Musées du monde (Paris, Tokyo, New-York, ...).

Ecouter la description du tableau

Photo du tableauVoir l'image en grand Crédits : Musée des Beaux-Arts / Ville de Pau Un Bureau de coton à la Nouvelle Orléans d'Edgar DEGASPeintre, graveur, sculpteur et photographe, Edgar Degas est souvent rattaché au mouvement impressionniste. Il jouera en effet un rôle actif dans la genèse et l'histoire du groupe, dont il partage le goût pour l'innovation et la liberté, sans pour autant en adopter pleinement les caractéristiques plastiques.

Véritable symbole du musée des Beaux-Arts de Pau, cette œuvre intitulée Un Bureau de coton à la Nouvelle Orléans date de 1873. Il s'agit de la représentation de l'entreprise familiale du peintre à la Nouvelle-Orléans : un bureau d’échange de coton, peuplé d’acheteurs et de commis. Premier tableau de Degas à entrer dans les collections publiques françaises, il fut acquis en 1878 afin d'honorer un donateur issu d’une famille d’industriels du textile.

«  Il faut aussi vous avouer que c'est la première fois que cela m'arrive qu'un musée me distingue et que cet officiel me surprend et me flatte assez fort. » écrit Edgar Degas dans une lettre adressée au conservateur Charles Le Coeur. Désireux de connaître la branche américaine de sa famille, Degas décide de se rendre en Louisiane en 1872. Il y retrouve Achille et René, ses frères qui, tous deux, travaillent pour leur oncle Michel Musson, assis au premier plan, examinant un échantillon de coton. Achille est accoudé à la cloison vitrée, à gauche de la composition, tandis que René, assis, lit le journal qui annoncera quelques années plus tard la faillite de l’entreprise familiale. Au premier plan, une corbeille, remplie d’étiquettes, évoque les débuts de la traçabilité, tandis qu'au centre, un acheteur et un courtier négocient autour d’une table recouverte de coton.

A la fois portrait de famille et témoignage de l’avènement de la société industrielle au XIX° siècle, cette œuvre exalte la réussite des Degas dans le commerce et l’industrie textile. L'artiste signe ici une œuvre à la touche sage, accordant la primauté au dessin, se détachant ainsi résolument du mouvement impressionniste.

Partage

 | 

Nos autres sites