Vers une protection renforcée

Crédits : DG / Ville de Pau

La ville de Pau, forte d’un patrimoine architectural, urbain et paysager remarquable, s’engage dans un processus de valorisation et d’adaptation des outils de protection et de mise en valeur.

De la protection à la valorisation du patrimoine

Riche d’un passé royal prestigieux, la ville de Pau recèle aujourd’hui un patrimoine remarquable et diversifié. Les principaux espaces et monuments ont fait l’objet de protections spécifiques,  au titre des Monuments Historiques (le château de Pau), de sites classés (par exemple le Boulevard des Pyrénées) et de site inscrits (les jardins au pied du Boulevard pour préserver le panorama). Depuis les lois de décentralisation, la notion de patrimoine s’est élargie, passant du monument à la ville dans son ensemble, en intégrant les maisons, les rues, les jardins, etc…Dès lors, la ville d’est dotée de plusieurs outils pour préserver et valoriser ce patrimoine :

  • Etablissement d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager, approuvée le 20 Mars 2007.

  • Inventaire du patrimoine bâti mené par deux chercheurs, en partenariat avec la région aquitaine.

  • Obtention du Label Ville d’Art et d’Histoire en 2011, qui découle sur de nombreuses actions de sensibilisation autour du patrimoine.

 La ZPPAUP permet une gestion adaptée du patrimoine local, à différents degrés, pour tenir compte des enjeux et des spécificités.

 La loi « Grenelle II », du 12 Juillet 2010, crée un nouveau système de protection, l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP), vouée à remplacer la ZPPAUP, avec un objectif clair : la gestion des espaces patrimoniaux doit s'ouvrir aux préoccupations de la ville durable.

Les principales étapes de la procédure

- Novembre 2013 : restitution des diagnostics 

  • Diagnostic architectural, paysager, urbain, visant à comprendre les qualités des lieux, les ambiances des rues, les valeurs des espaces verts, etc…
  • Diagnostic environnemental et qualités énergétiques du bâti.
  • Atlas historique, pour une connaissance de la formation historique de la ville.

- Décembre 2013 à janvier 2014 : Formulation des orientations

- 1ersemestre 2014 : Rédaction du document et engagement des phases de validation administratives

Vers une protection plus large et mieux adaptée

La notion de patrimoine renvoie généralement à des éléments bâtis. Or le patrimoine recèle une variété de composantes : patrimoine végétal, composantes urbaines (les places, les rues), perspectives et points de vue.

L’enjeu de la création d’une AVAP consiste à mieux prendre en compte cette diversité et à prendre en compte les enjeux énergétiques.

 La protection du patrimoine palois doit aujourd’hui répondre à deux enjeux principaux :

  • Comment tenir compte de la variété de la ville et notamment ses composantes paysagères : préserver la ville jardin, identifier les plantations de l’espace public, prendre en compte le rapport qu’entretient la ville avec le gave et les horizons palois, etc…

  • Comment concilier protection du patrimoine et enjeux énergétiques : l’étude du patrimoine palois, de ses caractéristiques constructives, des matériaux utilisés (murs, menuiseries, couverture), permettra de dégager des pistes permettant d’améliorer les qualités énergétiques sans défigurer le bâti.

Partage

 | 

Nos autres sites