Du paysage au territoire

Crédits : Franz Schrader, Les Pyrénées, de la terrasse du Château de Pau, 5 août 1866.

Géographique, poétique, touristique, historique, urbanistique... Le paysage des Horizons Palois fédère hommes et territoires, nature et culture, passé et présent.

Un paysage patrimoine

Derrière la matérialité du périmètre de l'appellation, les Horizons Palois ont une forte portée subjective, fondée sur la sensibilité de celui qui le regarde. Et c'est là toute la richesse de ce paysage, créateur d'émotions et révélateur de l'histoire de Pau et de son identité.

« Ce lien au paysage a guidé l'évolution de la ville, dont le bâti s'est d'abord tourné vers le Nord et l'Est, en fonction du relief, puis vers le Sud, grâce à l'édification du boulevard des Pyrénées. » Julie Drevet 

Véritable tableau naturel « tout fait » pour les riches hivernants du XIXe siècle, ce grandiose panorama naturel est né d'une mise en scène parfaitement orchestrée par les hommes.

« Ce sont les scientifiques, les romantiques épris d'horizons lointains, tels Hugo, Lamartine ou Stendhal ; mais encore les artistes, les dessinateurs de vues, les Britanniques en quête de climatisme et de douceur hivernale qui ont construit la vue depuis la ville. » Hélène Saule-Sorbé 

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, cette vue sur les Pyrénées prend une place centrale dans l'aménagement urbain de Pau, avec la création d'une promenade « belvédère » longue d'1,5 km : le boulevard des Pyrénées, réplique montagnarde de la promenade des Anglais à Nice.

« Très rapidement, il devient un lieu prisé de la vie mondaine, idéal pour voir et se faire voir. Dans ce jeu de regards, et renonçant à la résidence d'hôtel à Pau, certains hivernants font construire des villas somptueuses sur les coteaux face à la ville. » Julie Boustingorry  

Le dialogue entre la ville de Pau et les coteaux qui lui font face est donc l'essence même des Horizons Palois : c'est la réciprocité des vues qui lui donne tout son sens. Fil rouge de l'histoire de ce territoire, socle de son identité, cette relation au paysage est d'ailleurs affirmée par la marque de l'agglomération paloise, qui exprime haut et fort cette position stratégique et rayonnante au-delà de nos frontières : Pau Porte des Pyrénées.

Un paysage territoire

Voir l'image en grand Crédits : Matthieu ThomassinSous-jacent au paysage, il y a bien le territoire, ses habitants, son organisation et les activités qui le façonnent, dont le célèbre vignoble du Jurançon. Consciente de ce potentiel unique, la collectivité a engagé différents projets de valorisation de cet espace. En témoignent la création du stade d'eaux vives Pau-Pyrénées, la réhabilitation de l'usine des tramways, l'instauration d'un parc naturel urbain et la réflexion globale sur l'avenir du quartier de la Porte des gaves. Ces initiatives illustrent la prise en compte des enjeux économiques, sociaux, environnementaux et touristiques dont sont porteurs les Horizons Palois.

L'ambition d'une candidature à l'Unesco

Omniprésents dans le cadre de vie du territoire Pau Porte des Pyrénées, les Horizons Palois constituent un bien commun et par là même, un enjeu pour demain. Porteurs d'une émotion universelle toujours aussi saisissante depuis l'époque de la villégiature, ils réunissent nombre de critères de poids pour candidater à l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

« Raviver aujourd'hui cette exception paysagère dans nos consciences, au gré de nos pratiques urbaines et au bénéfice d'un « appartenir », est l'un des enjeux de la municipalité. Si les Horizons Palois visent l'obtention du label Patrimoine mondial de l'humanité décerné par l'Unesco, c'est bien parce que les sentiments mêlés de la beauté, du bien-être spirituel et corporel, d'une identité pérenne qui se rappelle à nous à tout moment, ont présidé à des prises de décision. » Hélène Saule-Sorbé

Partage

 | 

Nos autres sites