La prise en compte de la question énérgétique

Les questions énergétiques sont à intégrer en tenant compte des diverses structures de bâtiments

Les constructions dites « traditionnelles » peuvent répondre aisément aux attentes de confort contemporaines.

Toutefois, les interventions sur le bâti ancien doivent répondre à la nature des constructions. A titre d’exemple, les murs sont généralement composés en galets assemblés par un mortier de chaux et soutenus par des chaînages et encadrements en pierre de taille. Ces caractéristiques impliquent que les murs doivent respirer et entretenir avec l’intérieur et l’extérieur du bâtiment des échanges thermiques et hygrométriques. Pour cela, l’utilisation de matériaux adaptés (enduits à la chaux, menuiseries en bois) qui respectent le caractère d’origine du bâti, est à privilégier.

Les règles qui seront fixées viseront à répondre à ces enjeux.

Partage

 | 

Nos autres sites