Crottes non ramassées : les conséquences

Les déjections canines abandonnées dans l'espace public ne sont pas sans conséquences.

Qui en sont les victimes?

  • Tout le monde : qui n'a jamais marché dans une crotte, les propriétaires de chiens indélicats en premier lieu ?
  • Nos enfants : les enfants en bas âge peuvent saisir les déjections et les porter à leur bouche.
  • L'image de la ville et le bien-être des habitants
  • Les commerçants et les restaurateurs : un trottoir sale fait fuir les clients.
  • L'entente de voisinage : ne pas ramasser, c'est en effet le meilleur moyen pour faire détester les chiens par les riverains, et aussi « plomber » la réputation de leurs maîtres.

Des conséquences sur la santé

  • Des contaminations : 1 gramme de fèces canins contient 23 millions de bactéries fécales.
  • Des blessures dues aux chutes.

Des conséquences sur l'environnement

  • Etat des pelouses
  • Qualité de l'eau potable (infiltrations dans le sol, ruissellement de l'eau souillée dans les caniveaux)

Un coût pour la collectivité

La ville met 114 distributeurs de sacs (ou canisettes) à disposition des promeneurs de chiens. Elle installe chaque année une dizaine de distributeurs supplémentaires en dehors du centre-ville. Dans l'hyper-centre, il est prévu d'installer 39 nouvelles canisettes et 13 corbeilles en 2015.

Ce dispositif représente un coût pour la collectivité :

  • de 160 € HT / canisette (192 € TTC).
  • La Ville dépense environ 15 000 € / an pour l'achat des sacs.
  • Le coût humain pour la recharge est estimé à 7 000 €/ an.

Partage

 | 

Nos autres sites