Évènement passé

Opéra donné au Château de Pau, le vendredi 6 octobre 2017 à 19h.

Voir l'image en grandDans le cadre des festivités programmées à l'occasion du 35ème anniversaire du jumelage des Villes de Pau et de Göttingen (Allemagne), l'Institut Heinrich Mann et la Ville de Pau ont invité les 26 artistes du "Göttingen Barok Orchester" placés sous la direction d'Antonius Adamske, à se produire dans l'écrin de la prestigieuse salle des Cent couverts du Château de Pau pour y donner "Armide", tragédie lyrique de Jean-Baptiste Lully et Philippe Quinault, inspirée du poème épique « La Jérusalem délivrée » du Tasse.


 

Armide, l'opéra

Torquato Tasso, connu en français sous le nom de Le Tasse, est né en 1544 à Sorrente. Il est le fils du poète Bernardo Tasso et est éduqué par les Jésuites napolitains. Très vite il préfère la pratique des arts à ses études de droit. En 1575, il soumet son œuvre « La Gerusalemme liberata » (La Jérusalem délivrée) à l’avis des autorités étatiques et cléricales ainsi qu’à celui d’amis. Mais craignant à la fois l’inquisition et les mauvaises critiques des censeurs, il choisit de retirer son œuvre. Pour finir, l’œuvre est publiée malgré lui et connaît une consécration dans toute l’Europe. Le Tasse meurt en 1595 dans un monastère romain.
Pour son dernier libretto tragique, Jean-Baptiste Lully (1632-1687) s’inspire de l’œuvre du Tasse. C’est Louis XIV en personne qui choisit cette histoire parmi une sélection présentée par Lully. La première de l’œuvre a lieu le 15 février 1686 à l’Académie royale de musique alors dirigée par Lully. Depuis 1672 Lully détient de facto le monopole sur les représentations d’opéra à Paris et Versailles. L’opéra « Armide » impressionne énormément et le public ovationne longuement ses représentations. Il est joué des années durant, et pas seulement à Paris. Il se voit même discerné le titre d’opéra national. Jean-Baptiste Lully mourut en 1687 des suites de la pratique musicale. On dit qu’il s’est blessé à l’orteil avec la baguette (qui à l’époque baroque touchait souvent le sol) et qu’il a succombé à la gangrène. Il est enterré dans une petite basilique parisienne. « Armide » a été redécouvert par le claveciniste et chef d’orchestre français d’origine américaine William Christie qui créa une représentation d’envergure au Théâtre des Champs-Elysées gravée sur DVD.

Coordonnées

Château de Pau

Retour à la liste de l'agenda

Partage

 | 

Partage

 | 

Nos autres sites