Retour à la liste de l'agenda

Hélène Schmitt, Rémy Cardinale, BACH et après…

OPPB

Évènement passé

L'OPPB et Fayçal Karoui reçoivent Hélène Schmitt, violon, et Rémy Cardinale, piano forte, le 8 décembre au théâtre saint-Louis, dans le cadre de la saison de musique de chambre.

Rendez-vous le dimanche 8 déc à 14h30 pour le café concert animé par Frédéric Morando, puis à 15h30 pour le concert.

Hélène Schmitt, violon

C’est souvent sur les scènes d’Europe que la violoniste française Hélène Schmitt est invitée. Mais également au Japon, où elle s’est produite en tournée de récitals consacrés à l’intégrale des Sonates et Partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach au printemps 2008, aux États-Unis et en Amérique latine.

Après avoir accompli ses études de violon moderne à Paris et de violon baroque à Bâle (1994), auprès de Chiara Banchini, elle est lauréate de trois prix internationaux et mène alors, pas à pas et avec une ardeur jamais démentie une carrière de soliste, en somme à contrecourant des attentes portées alors à la musique ancienne, essentiellement concentrées sur les grands ensembles. Ses goûts musicaux, son parcours singulier, sa passion pour la culture italienne et germanique (elle a vécu dix ans en Allemagne), son ardeur à défendre un répertoire parfois tombé dans l’oubli, la distinguent clairement dans sa discographie et sur la scène.

Elle montre en outre une fidélité toujours renouvelée à ses partenaires de longue date tels le claveciniste Jörg-Andreas Bötticher ou le violoncelliste Gaetano Nasillo, ou encore le luthiste Eric Bellocq auprès desquels elle peaufine son travail, se confronte et s’enrichit, ce qui ne l’empêche pas de concevoir en 2008, auprès du danseur et chorégraphe Raphaël Cottin, un spectacle en duo, violon/danse, intitulé “Sei solo”.

Un tel parcours est le fruit d’une réflexion et d’un travail sans cesse remis en question et approfondis, ce qui éloigne la violoniste des fureurs ou des curiosités de modes passagères et la fait apprécier d’un public plus friand d’un vrai style et d’une vraie profondeur.

Rémy Cardinale, piano forte

Après des études au CNSM de Paris où il obtient un Premier Prix de piano et un Premier Prix de Musique de chambre, Rémy Cardinale entre dans la classe de préparation aux concours internationaux de Jean-Claude Pennetier. Il étudie le pianoforte auprès de Patrick Cohen et en 2001, remporte le 4ème Prix au Concours international de Bruges et le 1er Prix de pianoforte au CNSM de Paris.
En soliste, il a notamment interprété des concerti de Ravel, Beethoven et Mozart. Parallèlement, Rémy Cardinale se consacre à la musique de chambre et crée, en 2010, L’Armée des romantiques, un ensemble qui a pour vocation de défendre la musique de chambre française du XIXème siècle. Après avoir enregistré en duo avec Florent Audibert un disque Brahms et Schumann puis avec Hélène Schmitt un disque Mozart et Beethoven, son actualité discographique est particulièrement riche en 2013 avec un disque dédié aux Sonates de Mozart (en solo), Beethoven et Haydn (en solo et trio) et enfin, le premier enregistrement de L’Armée des Romantiques qui sera consacré à La Société nationale de musique.

Téléchargez le programme de salle

Coordonnées

Théâtre Saint-Louis

Rue Saint Louis
64000 Pau
Plus de details sur le lieu

Retour à la liste de l'agenda

Partage

 | 

Partage

 | 

Nos autres sites