Retour à la liste des actualités

Pau se mobilise pour la lutte contre les violences faites aux femmes

Société | Mercredi 14 novembre 2018

Depuis plusieurs années, la Ville de Pau se mobilise pour la lutte contre les violences faites aux femmes et œuvre pour la prévention des violences sexistes ou sexuelles.

Dans ce cadre, à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, la Ville de Pau lance plusieurs actions qui participent à la sensibilisation de tous à cette terrible discrimination :

  • Signature d'une charte relative à la prévention des violences sexuelles et sexistes dans le monde du sport

La charte a pour objectif de condamner toute violence sexuelle ou sexiste dans le monde du sport et toute discrimination liée au sexe, à l'orientation sexuelle ou au genre. Elle incite notamment les organisations sportives à promouvoir une attitude préventive et à remplir leur obligation de signalement en cas de maltraitance identifiée ou suspectée. Elle préfigure la mise en place d'activités dont des formations à destination des encadrants sportifs et des jeunes.

  • Une semaine d'animations, de rencontres, de débats

Proposée avec tous les partenaires et professionnels mobilisés pour sensibiliser le plus grand nombre grâce au réseau partenarial et de vrais professionnels à l'écoute des victimes. A travers différentes animations, ils se mobilisent pour parler, faire parler, sensibiliser, écouter et faire reculer cette discrimination.

Télécharger le programme

 

  • Lancement de l'arrêt à la demande

A l'instar de Bordeaux ou Nantes et en partenariat avec Idelis, l’arrêt à la demande va être expérimenté à partir du 26 novembre 2018. A Pau, ce sont les lignes T1, T2 et T3 (rouge, bleu vert) qui seront concernées par le dispositif et ce, à partir de 21h.

Ce dispositif permet aux personnes qui le souhaitent de demander que le bus s’arrête entre deux arrêts pour pouvoir effectuer le trajet le plus court possible entre le bus et leur lieu de destination.

En 2015, le Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes rapportait que 100 % des femmes interrogées déclaraient avoir été agressées au moins une fois dans les transports en communs.

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites