Crédits : DG / CDAPP

Retour à la liste des actualités

Les zones humides et l'agriculture

Environnement | Jeudi 30 janvier 2014

Évènement passé

A l'occasion de la journée mondiale des zones humides du 2 février, le Conservatoire d'Espaces Naturels Aquitaine et Ecocène proposent chacun une ballade sur le terrain, l'une sur les saligues du Gave de Pau, l'autre dans la forêt de Bastard.

Le thème de cette année porte sur les liens entre milieux humides et agriculture. Le but : sensibiliser le public aux liens entre les pratiques agricoles et ces écosystèmes (prairies humides, marais, bras de rivières, eaux stagnantes ou courantes) qui jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau, l’épuration, la prévention des crues et la biodiversité. Ces biotopes abritent d’innombrables espèces de plantes et d’animaux, en particulier des oiseaux, des poissons et des batraciens. Ces territoires sont particulièrement sensibles aux variations physico-chimiques. Submersion des terres, salinité de l’eau (douce, saumâtre ou salée) et composition en matières nutritives sont autant de paramètres qui subissent des fluctuations journalières, saisonnières ou annuelles.

Au cours du siècle dernier, la moitié de ces biotopes extrêmement sensibles ont disparu dans le monde. L'homme en est le principal responsable (agriculture intensive, pression de l'urbanisation, diminution de l'espace de mobilité des rivières, propagation des plantes invasives, notamment la Renouée du Japon....). Le plan de gestion de la forêt de Bastard, le plan d'action territorial du Gave de Pau et les aménagements du futur parc naturel urbain (restauration de zones d'expansion des crues, creusement de la saligue, etc.) sont autant de mesures pour protéger ce patrimoine naturel exceptionnel.

 

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites