Crédits : M. Bruno

Retour à la liste des actualités

À l'écoute du temps

Patrimoine | Mardi 1 avril 2014

La protection des documents et la prévention de leur dégradation sont les missions premières des agents du service du Patrimoine. Cela s'appelle la conservation préventive. Objectif : assurer de manière efficace la préservation des différents fonds et archives.

Le service Patrimoine de la Communauté d'agglomération recense environ 120 000 documents entreposés dans des salles sous haute surveillance aux rayonnages parfaitement alignés. Les ouvrages proviennent, notamment du fonds Manescau, une collection riche de quelque 5 000 volumes ayant appartenu à cet ancien maire de Pau, ainsi que des fonds de la bibliothèque du château, reversés à la bibliothèque municipale de Pau aux alentours de 1870.

« Il s'agit de fonds anciens, des origines du livre aux années 1800-1830. Ils nécessitent une attention de tous les instants afin de les maintenir dans des conditions de conservation optimale », explique François Dutilleul, responsable de l'équipe en charge de la restauration préventive.

Une prévention au quotidien

En effet, l'environnement et les modes de stockage ont une influence sur la préservation des documents. Si les œuvres sont soumises quotidiennement à différentes dégradations dues à des pollutions diverses, il est néanmoins possible d'agir sur les facteurs tels que la température, l'humidité, la lumière, les moisissures... et limiter les dégâts causés par l'homme.

Crédits : M. Bruno « Lors des différentes manipulations, le port de gants blancs est de mise, pour ne pas créer de réaction acide sur les ouvrages. De même, la préservation des constantes, température et humidité, est gérée par un système informatique. Celui-ci surveille les zones sensibles et régule automatiquement la ventilation, le chauffage afin de garantir une température aux alentours de 20° et un taux d'humidité compris entre 50 et 55 %. Quant à la lumière, ce sont les UV et les infrarouges qui occasionnent les détériorations ; la dépigmentation des caractères d'imprimerie est alors irréversible », explique François Dutilleul.

À ces gestes de prévention quotidiens, s'ajoutent la surveillance humaine pour déceler toute anomalie, le dépoussiérage et le nettoyage des étagères et lieux de stockage. « Un plan de sauvegarde des collections est également en cours afin de sensibiliser chaque agent aux risques encourus et adopter les gestes opportuns en cas de sinistre ».

Réparer les outrages du temps

Malgré des attentions de tous les instants, il est malgré tout nécessaire d'agir directement sur les livres et documents pour prolonger leur durée de vie. C'est le travail de Dolorès, Dominique et Françoise qui assurent des interventions quasi « chirurgicales » sur des ouvrages parfois très abîmés, représentant environ 10 % du fonds. Chaque intervention commence par un dépoussiérage soigneux qui permet d'ôter les différentes pollutions comme les spores de champignons et autres résidus biologiques.

Crédits : M. Bruno

« Celui-ci s'effectue de l'intérieur vers l'extérieur avec un pinceau en poils de chèvre adapté au format de l'ouvrage, parfois avec un petit aspirateur », précise Françoise.

Chaque action est automatiquement consignée dans une fiche-diagnostic servant au catalogage et à l'indexation des œuvres. Puis vient le temps du nettoyage. « J'utilise du savon fongicide pour les reliures de cuir puis je rince soigneusement. Après un temps de séchage de 24 à 48 h, j'applique une couche de cire pour nourrir la peau », poursuit Dominique.

C'est ensuite le moment d'effectuer les petites réparations. Scalpels et pinces, les instruments utilisés relèvent de la petite chirurgie et demandent précisions et minutie. « Nous fabriquons nous-mêmes nos colles à base d'amidon de blé ou de maïs additionné d'eau ou d'alcool selon les matériaux à traiter. Chaque produit doit être réversible et une bonne restauration ne doit pas se voir », insiste Dolorès.

Crédits : M. Bruno Une fois dépoussiéré, nettoyé et réparé, chaque document est ensuite conditionné dans une boîte cartonnée adaptée à son format, prêt à rejoindre son rayonnage de stockage... pour passer le temps.

 

Coordonnées

Direction Culture : Archives Intercommunales

Usine des Tramways Avenue Gaston Lacoste
64000 Pau
Plus de details sur le lieu

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites