Retour à la liste des actualités

Campagne de piégeage des frelons asiatiques

Environnement | Vendredi 22 mars 2013

Évènement passé

Le service espaces verts de la Ville de Pau va mener pendant 2 mois, à compter de lundi 25 mars 2013, une campagne de piégeage des frelons asiatiques.

80 pièges vont être installés sur les espaces publics de la ville mais plus spécialement sur les sites repérés l'an passé. Ces pièges sont sélectifs et préservent ainsi la biodiversité. Les autres insectes y rentrant par erreur comme les abeilles, peuvent en ressortir.

L'appât est constitué d'un mélange de crème de cassis et de bière.

416 fondatrices ont été capturées en 2012 soit autant de colonies et nids en moins.

Le bon réflexe :

En cas de découverte d'un nid chez soi, il est possible de contacter la Mairie pour connaître le nom de professionnels de la désinsectisation pouvant procéder à sa destruction. Cette opération, sur le domaine privé, est à la charge des propriétaires.

Tel : Écoute du domaine public au 0800 164 000

Consommatrices d'aiguilles, les chenilles processionnaires représentent une menace pour les pins et les cèdres. Leur abondance pose aussi un problème de santé publique car les poils de cet insecte sont urticants et allergisants pour l'homme.

200 écopièges sont ainsi disposés sur les arbres concernés dans toute la ville.

L'écopiège n'utilise aucun produit chimique. Son principe est simple et fonctionne comme un leurre. Les chenilles quittent leur nid d'hiver et descendent du pin en file indienne. Attirées par le terreau présent dans l'écopiège, elles vont être canalisées dans la collerette qui encercle le tronc. Elles ne peuvent alors que descendre dans le tuyau qui mène au sac rempli de terre. La migration terminée, les écopièges sont retirés et brûlés puis remplacés. Il est vivement conseillé de ne pas toucher ces pièges écologiques.

Pour renforcer ce dispositif de lutte contre les chenilles, 50 pièges à phéromones ont été installés cet hiversur le territoire de novembre à décembre 2012. Objectif : capturer les mâles pour limiter les fécondations et donc les pontes hivernales. Un piège à phéromones peut capturer en moyenne 70 unités. Cette opération a été complétée par une élimination mécanique des nids pour capturer les femelles dans les endroits très infestés.

Depuis le début des interventions du service des espaces verts, nous constatons d'énormes bienfaits sur sur l'état physiologique des arbres de la ville grâce à une nette diminution du nombre de chenilles. Pour une efficacité encore plus grande de ce dispositif, les propriétaires d'arbres infestés sont invités à effectuer des traitements sur leurs sujets.

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites