Retour à la liste des actualités

Une vie dédiée au sport

Sport | Mercredi 10 septembre 2014

La journée Nelson Paillou, se déroule, dimanche 14 septembre à Pau. Mais qui était cet homme ?

Militant du sport, né à Bordeaux le 6 janvier 1924, Nelson Paillou a été élevé au Pays Basque. Orphelin à l'âge 7 ans, il est devenu pupille de la nation. Très jeune, Nelson Paillou a manifesté son engagement pour le sport en fondant la section sportive du Bordeaux Étudiant Club avant d'en devenir quelques années après son secrétaire général. Son engagement, il le poursuivit plus tard dans le handball en étant successivement joueur, arbitre international, puis président de la Fédération Française de 1964 à 1982.

Professeur de lettres au lycée Gustave Eiffel de Bordeaux à 18 ans, il a été en parallèle chargé de mission auprès de l'Éducation nationale de 1962 à 1982. A cette époque, il est devenu secrétaire général de la Fédération des œuvres éducatives et des vacances de l'Éducation nationale. En charge de la mise en place des vacances pour les enfants, il leur créa, un centre de vacances dédié à La Mouline près d'Arette. Village qui est devenu sa résidence de cœur.

Cofondateur en 1980 de l'association pour Un Sport Sans Violence, unifiée ensuite avec le Comité Français du Fair Play (AFSVFP), il a remis à ce titre les prix annuels du fair-play qui portent désormais son nom.

Un pilier du mouvement olympique

Dans le même esprit, Nelson Paillou a accédé à la vice-président du Comité National Olympique et Sportif Français de 1971 à 1977. Il fut nommé chef de mission adjoint de la délégation française aux Jeux Olympiques de Munich en 1972, et chef de la délégation à Montréal en 1972 avant d'être élu président de 1982 à 1993.

Son idée majeure était de rendre le mouvement olympique français compétent, représentatif et indépendant, ce qui ne l'empêcha pas d'organiser avec succès le centenaire du Comité International Olympique à Paris en 1994. Pour donner une assise visible au CNOSF, il a fait construire la Maison du sport français à Paris. C'est aussi lui qui créa les Jeux de l'Avenir.

Parallèlement, il siégea au Conseil économique et social de 1984 à 1997, ce qui lui permit de proposer diverses mesures concernant la formation des dirigeants sportifs et des sportifs et à son financement par la création du Loto sportif...
Nelson Paillou est décédé d'un accident de la route, le 17 novembre 1997, près de Pau, en se rendant à Arette.

Ouverte en 2006, la Maison du réseau sport 64, située, 12 rue du professeur Garrigou-Lagrange, à Pau, porte son nom.

La 8e édition de la journée Nelson Paillou ce dimanche.

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites