Évènement passé

Andreas Staier ouvrira la saison de musique de chambre de l'OPPB avec des œuvres de Bach et Schumann. Café concert à 14h30, concert à 15h30.

Schumann La tombée du jour

La saison 14/15 mettra à l'honneur Robert Schumann, compositeur qui me fascine depuis toujours et dont l’essai de Michel Schneider, Schumann, La tombée du jour a nourri mon attirance et ma réflexion pour cet homme et sa musique. C’est en référence à ce livre que j’ai décidé de nommer ainsi cette saison et c'est avec beaucoup de fierté que nous accueillerons Michel Schneider pour une conférence exceptionnelle consacrée à l’intime.

L'Intime de la souffrance maladive où la créatrion, dans l'urgence, est salvatrice.

La musique de chambre et les lieder décrivent l'intimité de sa souffrance que seules Clara et la musique ont su dompter. Robert Schumann a subi sa vie, mais a décidé sa musique.  Sa musique, à son image, est l'expression même de l'oxymore : pudique et secrète, intuitive et symbolique, désespérée et ensoleillée, sombre et lumineuse.

Mais le chemin vers cette lumière est long et sinueux.

Sa musique ne nous parle finalement que de lui, cet être complexe, riche, tourmenté, oscillant sans cesse entre les profondeurs de la dépression et l'espoir nécessaire. Cette musique ne nous parle que de lui, et cet homme est immense. Et fascinant. Fascinant par la puissance de sa musique et la fragilité de son être, par cet équilibre rompu et malgré tout chargé d'espoir.

Nous recevrons cette année, les pianistes Eric Le Sage, Julien Quentin et Maciej Pikulski, la très grande mezzo soprano Christianne Stotijn, le violoniste Yossif Ivanov et les quatuors Psophos et Modigliani. Nous entendrons Andreas Staier en octobre et Rémy Cardinale avec l’Armée des Romantiques en avril jouer sur un pianoforte d'époque, pour plonger encore plus dans l'intimité des sonorités rondes et expressives, compagnes du quotidien de Schumann.

Il n'y a pas de plus beau rayon de soleil que celui qui perce entre deux nuages sombres et menaçants.

Merci de votre fidèle curiosité, et bonne saison.
Frédéric Morando,
Directeur artistique délégué

ANDREAS STAIER  Pianoforte

Andreas  Staier  a  sans  aucun  doute  porté  l'art  d'interpréter le répertoire  baroque,  classique  et  romantique  sur  instruments anciens  à  son  apogée.  Reconnu  par  ses  pairs  et  un  public toujours  plus  nombreux,  il  défend  avec  une  exigence intellectuelle et artistique les pièces connues du répertoire et des œuvres de compositeurs négligés.

Né à Göttingen, Andreas a étudié le piano moderne et le clavecin à Hannover et à Amsterdam. Après ses études, il devient le claveciniste de Musica Antiqua Köln avec lequel il tourne et enregistre de manière intensive pendant trois ans. En 1986, il commence une carrière de soliste au clavecin et au pianoforte, et joue dans le monde entier en récital et avec les orchestres tels que Concerto Köln, Freiburger Barockorchester, Akademie für alte Musik Berlin et l'Orchestre des Champs-Elysées.

Andreas est l'invité du Festival de La Roque d'Anthéron, Festival de Saintes, Festival de Montreux, Edinburgh International Festival, Styriarte Graz, Schubertiade Schwarzenberg, Schlweswig-Holstein Musik Festival, Bach-Fest Leipzig, Bachtage Berlin, Bachwoche Ansbach et Kissinger Sommer. Il s'est produit dans les salles les plus prestigieuses, particulièrement en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Il est régulièrement invité par la BBC.

Andreas a formé un trio avec le violoniste Daniel Sepec et le violoncelliste Roel Dieltiens, et se produit en duo (ou quatre mains au clavier) avec Christine Schornsheim, Sasha Melnikov et Tobias Koch ; le baryton Georg Nigl, les violonistes Petra Müllejans et Isabelle Faust et le clarinettiste, Lorenzo Coppola, avec qui il enregistrera un CD consacré aux sonates de Brahms, à paraître en 2015. Il a travaillé avec les actrices/récitantes Senta Berger et Vanessa Redgrave ainsi qu'Anne Sophie von Otter, Pedro Memelsdorff et Alexej Lubimov, et son partenariat musical avec le ténor Christoph Prégardien a donné naissance à de nombreux enregistrements de lieder (Schubert, Schumann, Mendelssohn, Beethoven et Brahms).

Artiste Associé à l'Opéra de Dijon depuis septembre 2011, il a collaboré avec le compositeur Brice Pauset dont il a donné en création mondiale, la 'Kontra-Sonate' (qu'il a depuis enregistrée pour AEON) et joué le concerto, “Kontra-Concert”, avec le Freiburger Barockorchester. Andreas Staier a déjà à son actif plus de cinquante enregistrements pour BMG/Deutsche Harmonia Mundi, Teldec et, depuis 2003, Harmonia Mundi France. Nombreux sont ceux qui ont reçu les éloges de la presse internationale et  de  nombreuses  récompenses  dont  un  Diapason  d'Or  de  l'Année  pour  “Am  Stein  vis-à-vis”  avec  Christine Schornsheim (œuvres de Mozart), le Preis der Deutschen Schallplattenkritik en 2002 et, en 2011, le Gramophone Award dans la catégorie baroque instrumentale pour son enregistrement des concertos de CPE Bach avec le Freiburger Barockorchester. Un de ses plus récents CDs, consacré aux “Variations Diabelli” de Beethoven et autres maîtres viennois, a été récompensé d'un Diapason d'Or, FFFF de Télérama, E de Scherzo, G de Gramophone, “Disc of the Month” du BBC Music Magazine et 10/10 de Classica. Il a été suivi d'un somptueux recueil de pièces pour clavecin de compositeurs allemands et français sous le titre évocateur : “...pour passer la mélancolie”, pour lequel Andreas a obtenu un deuxième Baroque Music Gramophone Award en 2013. En octobre 2014, sortira un second volume des pièces de Schumann, Fantasiestücke und Variationen.

Programme : saison 2014 / 2015

Réservations : Billetterie en ligne

Renseignements : Orchestre de Pau Pays de Béarn

Coordonnées

Théâtre Saint-Louis

Rue Saint Louis
64000 Pau
Plus de details sur le lieu

Retour à la liste de l'agenda

Partage

 | 

Partage

 | 

Nos autres sites