Crédits : Marc Bruno

Retour à la liste des actualités

Le bus à haut niveau de service est lancé

Mairie | Vendredi 17 octobre 2014

François Bayrou, maire de Pau et Nicolas Patriarche, président du Syndicat Mixte des Transports Urbains (SMTU) ont présenté les modifications apportées au projet initial de la ligne de Bus à haut niveau de service (BHNS) entre la gare et l'hôpital. Conformément aux engagements de campagne, ce nouveau projet réduit à la fois les coûts et le volume des travaux qui débuteront avant le 31 décembre 2014.

L'équipe municipale s'était engagée sur la question de la mobilité et des transports, en souhaitant comme l'a rappelé François Bayrou : « une organisation attrayante, moderne et efficace dans sa régularité ». Le projet débute donc par une ligne nord-sud, desservant à la fois l'université, les lycées, des quartiers à forte densité et un centre commercial. « Cette ligne, nous la voulons exemplaire, tant sur la mobilité durable que sur la requalification du cadre de vie et la revitalisation urbaine », poursuit le Maire.

Un projet haut de gamme

Il s'agit de proposer un service performant qui permette à la fois de réduire l'empreinte écologique des transports, d'en améliorer la fréquence et la régularité, en évitant les thromboses, tout en requalifiant les espaces publics.

Des bus toutes les 8 minutes, un trajet entre la gare et l'hôpital estimé à environ 18 minutes pour une vitesse moyenne de 23 km/h, des véhicules hybrides alliant confort intérieur et design tels sont les objectifs de cette première ligne, dont la majeure partie sera réalisée en site propre, c'est à dire uniquement dédié aux bus.

« Pour cela, les voies seront sécurisées, traitées différemment pour être parfaitement identifiées. De même des pistes cyclables seront aménagées tout le long des espaces urbains requalifiés », souligne Nicolas Patriarche.

Le quartier Halles-République sera une halte principale dans ce projet qui s'inscrit pleinement dans celui de la rénovation des Halles également en cours.

Un budget réduit et maîtrisé

Ces nouvelles propositions permettent de réaliser d'importantes économies. La Ville de Pau finance à hauteur de 1,43 million d'euros contre 14 millions d'euros prévus par l'ancienne municipalité. Le financement du SMTU s'élève, quant à lui, à 48,5 millions d'euros entièrement pris en charge par le Versement Transport (VT), une taxe versée par les employeurs de plus de 10 salariés et obligatoirement affectée au service public de transports urbains et ne pèse donc en rien sur les ménages. La Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées contribuera, elle, à hauteur de 1,7 million.

« 90% d'économie, cela représente plusieurs points de fiscalité pesant en moins sur les contribuables palois. En ces temps de restriction, ce n'est pas négligeable », reprend le Maire.

L'argent économisé sera ainsi réinjecté pour le réaménagement de la place d'Espagne. Celle-ci ne comprendra plus que deux voies de circulation (une montante et une descendante), une large place sera laissée à l'espace piéton et à la descente paysagère vers le Hédas.

La ligne gare-hôpital préfigure un maillage qui s'étoffera au fil du temps. Le développement s'effectuera tout d'abord au nord vers le futur Parc des Expositions puis au sud à travers le futur quartier « Rives du Gave ».

Toutefois, la desserte impulsée aujourd'hui doit d'ores et déjà prendre en compte les quelque 1000 logements programmés, dans le secteur du boulevard de la Paix, conformément au schéma d'urbanisme envisagé pour la période 2020-2025.

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites