Crédits : DR

Retour à la liste des actualités

Un rêve de petite fille

Sport | Lundi 20 octobre 2014

Évènement passé

À dix-sept ans, Barbara Sayous va disputer le CCI de Pau deux étoiles. Benjamine du plateau, la Béarnaise devra contrôler ses émotions devant ses supporters pour tenter de se hisser dans le top 10.

Voir l'image en grand Crédits : DR Barbara et sa jument Opposition-filmstarÀ quelques jours de réaliser son rêve de petite fille en participant au CCI deux étoiles, dans sa ville natale et devant les siens, Barbara déborde d'enthousiasme. « Je baigne dans le milieu du complet depuis ma naissance grâce à mon père et ma mère qui montaient tous deux à cheval, explique Barbara Sayous. Petite, j'étais admirative des cavaliers du CCI. Aujourd'hui à 17 ans, me retrouver de l'autre côté de la barrière en tant que participante, c'est tout simplement magique ! » Malgré son jeune âge, la Béarnaise ne découvre pas le haut niveau puisqu'elle a participé, avec sa jument Opposition-filmstar, aux Championnats d'Europe à Paris, en 2012. Néanmoins dans son jardin, elle redoute d'être tenaillée par la pression. Bien qu'elle partage une réelle complicité avec sa monture de dix ans, Barbara craint que sa jument ne ressente ses émotions. « Même si elle a un cœur énorme, Opposition est toujours un peu nerveuse, poursuit-elle. En revanche en tant que compétitrice, je vais aborder cette épreuve avec l'envie de gagner. J'affronterai certes des adversaires au mental d'acier et plus expérimentés que moi, mais c'est le sport ! J'ambitionne tout de même un top 10. »

Sereine sur le cross

Pour se glisser dans le haut du classement, elle compte signer une performance sur le cross, son épreuve de prédilection. « En cross, je suis forte mentalement, insiste-t-elle. Je me mets en revanche trop de pression au dressage car le regard des juges me gêne. Au saut d'obstacles ça va, je me débrouille. » Roi du CCI, le cross s'impose comme la discipline la plus exigeante de la compétition. Une simple erreur se paye cash. « Je ne pense pas vraiment à la chute avant de partir sauf si ça s'est mal passé pour un concurrent qui me précède, reconnait-elle. Le fait que nous soyons équipés d'airbags rassure. Ils m'ont sauvée la vie une fois en se déclenchant lorsque le cheval m'est retombé dessus. » Possédant moins de force physique qu'un homme pour amener le cheval où elle veut, Barbara use de ses atouts. « Je lui parle et je compose car ce n'est pas avec mes petits bras que je peux m'imposer, sourit-elle. Il existe entre nous comme une sorte de connexion. »

Sportive de haut niveau

La jeune Béarnaise a commencé le cheval à l'âge de six ans sur un poney, Ikonos de Peyrecaude, né comme elle en 1996. Depuis les aiguilles de l'horloge ont égrené le temps et à force de travail, elle a grimpé les échelons. L'année prochaine, elle franchira un nouveau palier en s'alignant sur des concours trois étoiles. D'ici trois ans, elle souhaite atteindre le plus haut niveau mondial en participant à un quatre étoiles. « Ce sera l'accomplissement de mon second rêve, confie-t-elle. Si, dans ma vie, je ne participe qu'à un seul 4 étoiles, je veux que ce soit à Pau. » En parallèle, Barbara Sayous poursuit ses études à l'École Supérieure de Commerce de Pau où elle bénéficie du statut de sportive de haut niveau accordée par le ministère.

Allez Barbara, les Palois et les Béarnais savent qu'ils peuvent compter sur vous, du 22 au 26 octobre, au Domaine de Sers, pour faire briller leurs couleurs !

En savoir plus sur le CCI**** : Constallation d'étoiles à Pau

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites