Crédits : Soazig de la Moissonnière

Retour à la liste des actualités

Faire plus avec moins

Mairie | Vendredi 6 février 2015

Maintenir un haut niveau d'investissements, améliorer les services publics, continuer à baisser les impôts et maîtriser les dépenses de fonctionnement", tels sont les grands principes qui ont guidé l'élaboration des budgets 2015 de la Ville de Pau et de la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées. Le Maire-Président explique.


Comment ont été élaborés les budgets 2015 ? par Pau-Pyrenees

Retranscription de l’intervention de F. Bayrou, sur le budget de la ville et de l’agglomération

« La préparation du budget implique de respecter plusieurs réalités. Les dotations de l’Etat sont en très forte baisse. Car les difficultés budgétaires du Pays sont telles, que l’argent qui venait de l’Etat, qui était souvent une compensation, cet argent diminue chaque année. Evidemment cela retentit sur le budget des collectivités locales.

La deuxième réalité dont je veux qu’on tienne compte c’est que Pau est une ville ou les impôts sont très hauts. Depuis des années les impôts plafonnent. La taxe d’habitation spécialement est très haute. C’est une des raisons, qui selon moi explique que la ville de Pau, dans les 6 ou 8 précédentes années, ait perdu des habitants.

La troisième chose c’est qu’il faut absolument que l’on réalise des équipements qui pour l’instant n’existent pas, et dont on a le plus grand besoin.

Ces trois éléments nous ont guidés dans la préparation du budget. Qui est à mon sens un effort tout à fait remarquable de bonne gestion.

Premier effort, nous allons maintenir l’investissement.

Deuxième effort, nous allons baisser les impôts.

Troisième effort, nous allons baisser les dépenses.

La ville de Pau va investir l’année prochaine 25 millions d’euros, l’agglomération 15 millions. Et ça ce n’est pas de l’argent qui part en fumée, ce sont des réalisations. On va avoir de nouvelles halles. Les halles, situées au cœur de la ville, n’étaient pas acceptables dans leur état. Nous allons vers un embellissement et un agrandissement du stade. Troisièmement, nous allons travailler à installer l’école supérieure des arts à la place de l’ancienne bibliothèque, et à établir une place des arts au centre de Pau. Avec, j’espère, un jardin comme le jardin Rodin à Paris, composé de sculptures. Et tout cela, c’est une réhabilitation du centre-ville. Et puis on va s’occuper des rues, de l’éclairage et en cela considérablement améliorer l’équipement et le rayonnement de la ville.

Nous allons baisser les impôts. L’an dernier nous les avons baissés de 1%. Nous allons continuer à les baisser. Sur un rythme moindre en raison de la baisse des dotations. Mais on va continuer à les baisser à un rythme de 0,2%. Et nous allons maintenir tout au long du temps cette baisse progressive, afin que tout le monde se rende compte que notre volonté est d’alléger autant que possible les impôts. C’est plus difficile pour une ville centre d’alléger les impôts car nous assumons une responsabilité que les villes périphériques n’assument pas.

La troisième orientation : nous allons tenir les dépenses tout en améliorant l’efficacité du service public. Vous avez vu ce que nous avons fait dès la première année du point de vue de la propreté, c’est très important, nous avons effacé tous les tags du centre-ville. Nous avons eu une démarche très volontaire pour que les places et les rues soient propres. Nous avons même réussi à enlever une grande quantité de chewing-gum sur le sol des rues pavées. La propreté c’est important. La sécurité c’est aussi très important. Nous allons dans l’année qui vient mettre en place une brigade de nuit. Nous avons mis en place des caméras de vidéosurveillance dans la ville, alors qu’il n’y en avait pas. Et on va continuer cet effort. Nous avons amélioré les horaires des médiathèques. Tout cela, cet effort conduit par la ville et l’agglomération, c’est un effort guidé par une vision que je crois très forte qui est qu’il faut faire avec moins d’argent, mais qu’il faut faire mieux avec moins. On peut améliorer les services publics, on peut rendre les choses plus lisibles, on peut avoir une simplification de l’administration, des fonctionnaires plus présents…Songez que, avant que nous arrivions l’absentéisme, en l’espace de six ans, était passé de 9% à 16% des agents. 1% d’absentéisme en plus tous les ans. C’est la preuve d’un malaise assez profond qui existait dans les services. Alors notre travail c’est d’écouter les agents. Je reçois un samedi par mois sans rendez-vous les agents de la ville. Je crois que c’est une marque d’attention et un moyen de remotiver l’ensemble de ceux qui travaillent au service de la ville. Voilà de quelle manière en baissant les impôts, en maintenant les investissements pour des réalisations nouvelles pour le rayonnement de la ville et en améliorant les services publics tout en dépensant moins. Voilà la manière dont nous avons bâti le budget de la ville de Pau et de l’agglomération pour l’année qui vient. Cet effort nous le maintiendront au travers du temps. Voilà les idées qui ont présidé à l’élaboration du budget ».

Plus sur le budget 2015

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites