Retour à la liste des actualités

La mairie et la SPA s'entendent pour la cause animale

Mairie | Jeudi 19 mars 2015

François Bayrou a annoncé mardi 17 mars qu'une « solution de bon sens » serait trouvée rapidement en concertation avec l'association SPA du Béarn pour le refuge de Berlanne. Dans l'attente d'un nouveau projet pour lequel l'ensemble des acteurs sera mobilisé.

Des locaux insalubres, un manque de place, la SPA du Béarn n'était plus en capacité d'assurer sa fonction de fourrière depuis le début de l'année. Délégataire de service public pour le compte de la mairie depuis 1994, l'association a pourtant obligation d'assurer cette mission. De même que l'entretien et la sécurité des lieux, mis à disposition de l'association dans le cadre de la convention.

Lors de la visite des locaux de Berlanne, lundi 16 mars, François Bayrou et la présidente de l'association sont tombés d'accord : les lieux ont totalement manqué d'entretien durant trop d'années. Ils sont aujourd'hui insalubres et envahis par une colonie de rats. Ceux-ci ne peuvent être éradiqués de manière traditionnelle en utilisant de la mort au rats du fait de la proximité des chiens et chats accueillis.

« Les animaux sont ici très bien traités par des bénévoles dévoués. Les boxes sont entretenus bien qu'anciens. Mais il est nécessaire toutefois de détruire l'existant pour le reconstruire à neuf », a précisé François Bayrou.

Adoptions et placements avant les travaux

Le temps des travaux est estimé à environ un an, dès lors que le cahier des charges est établi. La SPA a dorénavant accepté le principe de vider le chenil et la chatterie d'ici deux mois, le temps de placer les animaux dans des structures d'accueil. La Présidente lance dans le même temps un appel pressant à l'adoption. Dans l'attente, la mairie va prolonger la convention qui la lie à la SACPA, société de ramassage des animaux errants. Celle-ci vient d'ailleurs d'acquérir un refuge près de Navarrenx.

Quant à la future structure d'accueil, un groupe de travail réunissant élus, association et vétérinaires va prochainement se constituer. Il aura la charge « de penser ce que doit être le prochain refuge, de proposer quelque chose de novateur. Nous sommes d'ores et déjà convaincus d'une issue heureuse et participative pour ce projet ».

Après des années d'une situation difficile, la nouvelle municipalité entend privilégier le dialogue et les solutions de bon sens avec tous les acteurs.

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites