Retour à la liste de l'agenda

La dernière cigarette

Culture

Évènement passé

Une pièce sur la Peine de mort avec en point d'orgue la mise en scène du discours de Robert Badinter à l'Assemblée Nationale pour réclamer l'abolition de la peine de mort (Septembre 1981)

L’amour du théâtre, par ses messages forts, par ses convictions et parce qu’il est aussi une démonstration vivante de notre époque, a amené Art Scène Théâtre vers des thèmes universels portés par des grands hommes de notre siècle.

Le discours de Robert Badinter, alors Ministre de la Justice, à l’Assemblée Nationale en Septembre 1981 pour demander l’abolition de la peine de mort en France résonne encore en cet instant.

Parce que le théâtre est une sorte de « révolte » contre le virtuel qui déborde de certitudes bombardées par des incrustations informatiques, parce qu’il réunit des spectateurs bien vivants devant des comédiens bien réels, parce qu’il offre des instants vivants, parce qu’il permet un échange, une réflexion, parce qu’il est un agitateur de pensées, au sens noble, le nouveau spectacle proposé par Art Scène Théâtre a choisi d’aborder le thème de la peine de mort, persuadé qu’il faut ramener de la raison à un trop plein d’émotions débordé par les récents épisodes tragiques de notre ère.

Ce spectacle, mis en scène par Frédéric Fuertès, est construit à partir d’extraits d’une pièce de Dominique Wittorski « Modeste contribution », plaidoyer pamphlétaire pour un retour à la peine de mort, dont le second degré cynique n’échappera pas aux spectateurs, d’un texte de Robert Badinter de 1975 (L'éxécution) et surtout d’une grande partie du discours de ce dernier à l’Assemblée Nationale.

Coordonnées

Théâtre Saint-Louis

Rue Saint Louis
64000 Pau
Plus de details sur le lieu

Retour à la liste de l'agenda

Partage

 | 

Partage

 | 

Nos autres sites