Crédits : S.Porte

Retour à la liste des actualités

Un nouvel EHPAD dès 2018

Mairie | Mercredi 20 mai 2015

François Bayrou et sa première adjointe Josy Poueyto ont présenté mardi 19 mai, le projet de reconstruction de l'EHPAD Nouste Soureilh. Situé sur l'îlot Bidegain, avenue Montardon, ce projet structurant, ambitieux et adapté aux réalités des populations vieillissantes, garantit les meilleures conditions d'accueil pour les résidents.

Ouvert en juillet 1972, l'établissement géré par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) accueille actuellement des personnes âgées autonomes, semi-autonomes et dépendantes.

Si la résidence a connu un entretien et des mises aux normes réguliers, elle n'est plus aujourd'hui adaptée à une prise en charge cohérente de la dépendance. De même, les conditions de travail du personnel ne sont plus satisfaisantes. Compte tenu de l'âge moyen plutôt élevé des résidents, des demandes d'accueil croissantes, de la prégnance des pathologies de type Alzheimer ou apparentées et de l'absence « d'accueil de jour » dans l'établissement actuel, la construction d'un bâtiment neuf s'est imposée dès 2012.

Une structure moderne

La reconstruction de l'EHPAD permettra d'accueillir, à terme 121 lits quand l'arrêté de l'Agence Régionale de Santé ne porte que sur 95. 

 

« Nous avons souhaité anticiper une extension de lits pour une unité Alzheimer, ce que ne prévoit pas l'Agence Régionale de Santé car nous voulons une structure moderne, un projet ambitieux et adapté », explique François Bayrou.

Ce projet structurant est lancé depuis un an. Un concours de maîtrise d'œuvre a permis de sélectionner un candidat à l'aveugle. Le choix unanime du jury s'est porté sur une équipe paloise emmenée par Jean-Jacques Cachau. Une reconnaissance significative pour des professionnels dont l'expérience n'est plus à démontrer.

« Le parti pris des bâtiments en L permet de privilégier un large jardin, particulièrement soigné et attractif. Orienté au sud et ouvert sur le futur quartier, il favorisera ainsi une mixité intergénérationnelle ». Un jardin qui sera également visible de l'ensemble des résidents depuis la salle de restauration.

Des espaces adaptés

Le nouvel EHPAD comprendra trois niveaux et des entrées distinctes pour l'accueil de jour et les visiteurs. Les espaces Alzheimer, conçus autour d'un jardin central seront isolés du reste de l'établissement.  

« Il est important que ces résidents puissent déambuler à leur convenance sans risques au cours de la journée ».

Des chambres plus grandes, 21m² contre 14 aujourd'hui, des espaces intérieurs fonctionnels et tout en arrondis, des espaces communs facilitant le travail du personnel, offriront de meilleures conditions de vie pour tous. Le coût est de 9,2 M€ HT, la livraison est prévue au plus tard pour début 2018.

« Nous allons tout faire pour raccourcir au mieux les délais, car il nous faut gagner du temps, le besoin est grand ».

Le projet architectural est actuellement exposé dans le péristyle de l'Hôtel de Ville.

 

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites