Retour à la liste des actualités

Le CLJ une nouvelle fois récompensé

Mairie | Vendredi 5 juin 2015

Mercredi 3 juin, l'Association Nationale des Conseils d'Enfants et de jeunes a décerné son grand prix des jeunes citoyens au Conseil local des jeunes pour sa vidéo "Le harcèlement : Et toi, t'es qui ?"

Les prix des jeunes citoyens de l'ANACEJ ont pour objectif la valorisation des jeunes et de leurs actions, menées dans le cadre d’un dispositif de participation dans les villes, intercommunalités, départements et régions de France. Plus de 40 candidatures ont été déposées dans les 8 catégories proposées !

Dans leur clip, les jeunes Paloises et Palois on choisi d'aborder un thème d'actualité : le harcèlement. Le film a été travaillé de manière à permettre à chaque jeune de s'identifier. Le parti-pris artistique et technique est l'identification sur la place que chacun peut occuper (harcelé, harceleur, témoin) afin de pouvoir susciter un débat, une discussion sur le thème du harcèlement.

Afin d'avoir un langage universel, l'émotion est l'élément essentiel du film, et le choix a été fait de sortir de choses factuelles et d'images clichées, en laissant deviner les ressentis. Le but est d'inciter à se “déplacer” mentalement, de suggérer que les limites ne sont pas toujours bien étanches, entre le harceleur, le harcelé, le témoin.

Le film veut dénoncer aussi l'apparente “banalité” parfois des situations de harcèlement, ainsi que la posture des adultes, silencieux ou hors-contexte.


Le harcèlement : Et toi, t’es qui ? par Pau-Pyrenees

Témoignage de Julia, membre du CLJ : "Au départ, nous voulions travailler sur le thème des mobilités : avec les transports, l'accessibilité.. Puis, on a pensé que la mobilité dans la tête est tout aussi importante : de pouvoir se mettre à la place de quelqu'un d'autre. Dans notre film, nous avons voulu montrer que dans le harcèlement il n'y a pas que les gentils et les méchants, que c'est plus complexe : il y a un triangle. Nous pouvons tous être victime, harceleur ou le témoin qui tourne la tête. Nous espérons que ce court-métrage permettra à chacun de se questionner sur sa propre place."

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites