Retour à la liste de l'agenda

Journée d'étude Allan Kaprow

Culture

Évènement passé

Conférences, projections et performances
En partenariat avec l’ESA Pyrénées, le département d’Histoire de l’art et archéologie - UPPA et le laboratoire ITEM - UPPA

Jeudi 28 mars - de 9h à 18h  à la Centrifugeuse

Après des journées d’étude consacrées à Jackson Pollock en 2004, Andy Warhol en 2005, Francis Bacon en 2006, Yves Klein en 2007, Robert Filliou en 2008, John Cage en 2009, Kurt Schwitters en 2010, Marcel Broodthaers en 2011 et Marcel Duchamp en 2012, la collaboration se poursuit pour une dixième édition. Cette journée d’étude s'adresse à tous les étudiants de l'ESA Pyrénées et du Master Arts, Histoire, théories, pratiques mais est également ouverte au public. Le programme comporte des conférences ainsi qu’une série de diffusions de documents audiovisuels et une « réinvention du happening ».
 
Comment saisir l’œuvre d’Allan Kaprow ? Peut-on aller au-delà de simples notes en marge des environnements, des happenings et des expériences que l’artiste a menés durant plus de cinquante ans ? Ne peut-on qu’exposer les archives qui constituent la mémoire de ce qui n’a existé en temps réel qu’une seule fois ? Mais peut-on se contenter d’une ré-invention d’un environnement, d’un happening, d’une expérience pour rendre compte d’une œuvre qui se dissout dans la vie ? Qu’est-ce que la ré-invention ou la ré-exécution que ne dit déjà pas la pièce initiale ?
 
Afin de mettre en perspective ces interrogations, le contexte artistique américain dans lequel Allan Kaprow a évolué durant ces cinquante années de création sera abordé. On évoquera la réalisation de ses premiers environnements et happenings mais aussi les rencontres qu’il fit à New York et en Europe, parmi lesquelles John Cage, les artistes de Fluxus et George Segal. Il sera également question des relations qu’il a entretenues avec des acteurs de la scène artistique française, notamment Robert Filliou ou encore le critique d’art Pierre Restany.
 
Allan Kaprow a suivi ses études dans des universités et écoles de New York, auprès notamment du peintre Hans Hoffman et de l’historien d’art Meyer Shapiro. Il a suivi deux séminaires du compositeur américain John Cage en 1956 et 1957 à la New School for Social Research de New York. Il y rencontre les futurs membres du groupe Fluxus comme Dick Higgins, George Brecht, et, sous l’influence du musicien, il étend dans l’espace réel ses expérimentations peintes, ses collages et assemblages et invente des environnements et des happenings dès 1958. Le happening se présente comme un assemblage d'événements joués par des participants en temps réel et dans divers lieux extérieurs ; les happenings empruntent le plus souvent gestes, comportements, postures à nos expériences du quotidien. Dans les années 70, les happenings deviennent des activities ; plus intimistes, elles mettent en jeu l'inter-subjectivité des participants. Kaprow enseigne de 1974 à 1993 à l’université de Californie à Sa
 n Diego. Dès les années 80, il engage une réflexion sur la rétrospective d’un art expérimental, immatériel et participatif et introduit l’idée de ré-invention.
 

Prix : gratuit

Contact :  La Centrifugeuse

Téléphone : 05 59 37 72 93

Fax : 05 59 37 72 94

Email : mediation.centrifugeuse@univ-pau.fr

Coordonnées

Maison de l'Etudiant UPPA Avenue du Doyen Poplawski 64000 Pau
La Centrifugeuse

Retour à la liste de l'agenda

Partage

 | 

Partage

 | 

Nos autres sites