Retour à la liste des actualités

La Ville de Pau en campagne pour la propreté

Environnement | Jeudi 10 mars 2016

Après 24 mois d'une démarche très volontariste, la Ville de Pau poursuit ses efforts pour améliorer la propreté de ses espaces publics et souhaite engager ses habitants dans une démarche plus civique.

En ce mois de mars, qui rime généralement avec grand nettoyage de printemps, la Ville de Pau lance une nouvelle campagne de sensibilisation autour de quatre problématiques récurrentes :

  • les dépôts sauvages

  • les encombrants sauvages

  • les chewing-gums

  • les mégots

A l'instar des actions de sensibilisation sur les déjections canines en 2015, de drôles de personnages à têtes d'animaux viendront dénoncer ces incivilités du quotidien et rappeler les bons réflexes dans un « guide pour être moins bête », à la radio, sur le réseau d'affichage urbain, sur Internet et les réseaux sociaux, lors d'opérations auprès des collégiens et lycéens...

Voir l'image en grand

Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette campagne de sensibilisation, du 14 mars au 12 avril, précède et accompagne un durcissement de ton envers les contrevenants ; ces infractions pouvant être verbalisées à hauteur de 68 à 135 €. Ces messages continueront d'être répétés durant l'année, notamment sur les véhicules de la Propreté Urbaine.


La recherche de l'excellence en 2016

La Ville poursuit la structuration et l'amélioration des moyens de la Direction de la Propreté Urbaine. Depuis le 1er janvier, elle s'appuie sur la grille des Indicateurs Objectifs de Propretés (IOP) de l'Association des Villes Pour la Propreté Urbaine (AVPU) pour faire un suivi quantitatif de la « non propreté ».

Autre fait marquant : la construction du nouveau dépôt débute ce mois de mars pour une livraison prévue début 2017. Le coût global (études et travaux) est de l'ordre de de 2 M€ TTC. Ce dépôt va regrouper 4 équipes de la PU et 1 équipe des espaces verts, soit 90 agents.

Nouveauté : un garde champêtre, sera recruté pour le 1er juillet, en même temps qu'un médiateur à l'écoute du domaine public. Ils travailleront en binôme pour faire de la médiation et traiter toutes les demandes concernant la propreté urbaine et l'entretien des espaces verts. En dernier recours, le garde champêtre pourra verbaliser les recalcitrants et les recidivistes.

Consulter le dossier complet sur la propreté urbaine

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites