Retour à la liste des actualités

La police municipale sera prochainement armée

Toutes catégories | Vendredi 29 juillet 2016

Dans le contexte de risque que connaît notre pays et suite à l'attaque du 14 juillet à Nice, François Bayrou annonce sa décision d'armer la police municipale.

"L’attentat de Nice nous a particulièrement frappés car la configuration du feu d’artifice de la Promenade des Anglais et la configuration du boulevard des Pyrénées étaient exactement la même.(…) J’ai depuis pris le temps de lire le rapport de l’IGPN. J’ai voulu essayer de comprendre exactement ce qui s’était passé.

(…) Je pense qu’il faut évaluer le changement de la menace et de l’accroissement des risques. J’en ai conclu que les missions de la Police nationale et municipale à Nice étaient exactement les mêmes. Les deux étaient placées exactement dans la même situation pour arrêter la folie meurtrière terroriste qui a finalement tué 84 personnes. Et ayant examiné cette situation, j’ai donc pris la décision d’autoriser l’armement de la police municipale à Pau. Vous savez que j’y étais tout à fait réservé parce que les missions de la police municipale et celles de la police nationale, à cette époque et telles que nous pouvions les imaginer, n’étaient pas les mêmes. Il s’agissait de mettre fin à une rixe de gens qui se battent,  de gens qu’il faut extraire d’une situation ou bien de veiller à la sécurité de la voie publique. S’il s’agit d’arrêter un véhicule évidemment le flasball comme le taser ne servent à rien. Les armes qui seront à leur disposition doivent correspondent à cette possible nécessité. Comme la menace a évolué, il faut que la réponse évolue. 

J’ai donc décidé en application des textes de demander à Monsieur Le Préfet la signature d’une convention de coordination avec les forces de sécurité de l’Etat et de demander l’autorisation d’acquisition et de détention d’armes. Il se trouve que grâce au recrutement que nous avons fait, les ¾ des policiers municipaux de nos brigades de jour et de nuit sont des fonctionnaires qui ont déjà eu à porter des armes soit parce qu’ils étaient dans la gendarmerie, soit parce qu’ils étaient dans la police, soit dans l’armée. Il va falloir qu’ils obtiennent une nouvelle certification et vérification à cet effet et qu’ils obtiennent une autorisation individuelle de la part du Préfet." 

Pau, le 29 juillet 2016

 

 

 

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites