Retour à la liste des actualités

D'ici 2020, l'agglo chauffée avec l'eau de son sous-sol

Environnement | Lundi 28 novembre 2016

Le projet très novateur de centrale géothermique profonde de Fonroche Géothermie, acteur français de référence dans le secteur des énergies renouvelables, permettra d'ici 2020 de produire une énergie verte sur notre territoire. Il devrait d'ici 2020 fournir jusqu'à 7000 foyers en électricité et jusqu'à 26000 logements en chaleur.

Voir l'image en grandBénéficiant de tout le savoir acquis sur les sols et le forage des puits pétroliers et gaziers depuis des décennies sur le bassin de Lacq, Fonroche Geothermie, envisage à Lons, dans la zone Induspal, un nouveau type d'échangeur souterrain à plus de 6000 mètres pour y puiser la chaleur de la terre afin de produire de l'électricité (réinjectée dans le réseau ERDF) et de la chaleur co-générée sous forme d'eau chaude pour les réseaux locaux de chaleur (logements et industrie).

La Communauté d'Agglomération Pau Pyrénées Agglomération soutient la valorisation de cette énergie naturelle. Une convention a été signée avec Fonroche Géothermie pour développer une nouveau procédé de réseau de chaleur alimenté par cette usine géothermique à prix très modéré. En effet, le prix de l'énergie produite est compétitif et stable car indépendant des énergies fossiles.

« Ce projet peut faire de notre agglomération une collectivité pilote dans le monde, souligne François Bayrou, Président de la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées. Le projet est exemplaire en matière technique, environnementale. » Il permettra de réduire de 7 % notre empreinte carbonne. Et de voir passer la part d'énergie renouvelables produites sur le territoire de 5 à 12 %. Des synergies avec le monde agricole sont envisagées, notamment pour favoriser des cultures sous serres.

Une campagne de mesures géophysiques préalable

Voir l'image en grandLe projet de Fonroche Geothermie entre aujourd'hui dans une phase active. A partir du 28 novembre et pour une quinzaine de jours, une campagne de sondage va être menée pour détecter les nappes d’eau chaude à grande profondeur à fort potentiel. Des « camions vibrateurs » sillonneront l'agglomération pour procéder à des relevés. Ils s'arrêteront tous les trente mètres pendant deux à trois minutes, le temps de l’échographie. Les personnes à proximité pourront ressentir les vibrations. L'effet peut être équivalent à quelques secondes d’essorage d’une machine à laver mais sans danger ni pour les personnes, ni pour le bâti. Dans le cadre de cette campagne 12 communes sont concernées par cette opération : Artiguelouve, Billère, Bizanos, Gelos, Jurançon, Lescar, Laroin, Lons, Mazères-Lezons Pau, Serres Castet, Uzos.

Le forage devrait démarrer d'ici 2018, la fourniture de chaleur d'ici 2019-2020 et l'électricité en 2020.

Voir l'image en grand Parcours des camions vibrateurs

Retour à la liste des actualités

Partage

 | 

Nos autres sites