17 février 2021

« Armée éternelle » : une exposition de l’Armée des guerriers et des chevaux en terre cuite de Xi’an à voir aux Halles

Pau, jumelée avec Xi'an la neuvième métropole chinoise, propose dans l'espace d'exposition des Halles un voyage dans l'espace et le temps à la rencontre de l'Armée en terre cuite. A voir jusqu'au 28 février.

Nom
« Armée éternelle » : une exposition de l’Armée des guerriers et des chevaux en terre cuite de Xi’an à voir aux Halles

Adresse
Halles de Pau, Rue de la République, Pau

Téléphone
05 59 98 56 90

Horaires
Du mardi au samedi de 7h à 15h; le dimanche de 9h à 15h, fermé le lundi.

Pau a su nouer une relation tout à fait singulière avec Xi'an, 9ème métropole de Chine, forte de 12 millions d’habitants : une ville historiquement royale, liée en amitié avec une éminente cité impériale millénaire.

La présence de l’Institut Confucius de Pau Pyrénées depuis 2019 participe de cet effort de curiosité et de compréhension mutuelle.

La concrétisation de ces liens se voit au grand jour dans l'espace d’exposition des Halles, qui nous permet jusqu'au 28 février de voyager dans l’espace et le temps à la rencontre de l’Armée en terre cuite qui devait accompagner le premier empereur chinois Qin Shihuang dans son voyage pour l’éternité.

La découverte de cette armée en 1974 par des paysans chinois qui creusaient un puit, est à l'origine de l’une des plus grandes fouilles archéologiques du XXème siècle. Ces guerriers et leurs chevaux sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’exposition que propose l’Institut Confucius de Pau Pyrénées permet de découvrir ou de redécouvrir le réalisme saisissant de ces guerriers montant la garde autour du tombeau de leur Empereur. Les archéologues et les historiens ont mis en évidence la variété et la précision de cette œuvre monumentale, la finesse des traits des visages témoignant de la présence d’ethnies différentes : le sens du détail aussi bien dans les postures que dans les vêtements, la spécialisation et la structuration de cette armée, la présence d’armes véritables et non de répliques auprès des guerriers, près de 600 chevaux sculptés, de race Prjevalski, avec leur harnachement et parfois leur char. Tous ces soldats sont disposés en ordre de bataille parfait, orientés vers l'ouest pour protéger le tombeau auquel ils tournent le dos. Après la découverte des premières traces par les paysans chinois, c’est une entreprise de recherche coordonnée par des chercheurs du monde entier qui a permis de traiter avec délicatesse la fragilité de cette œuvre incroyable.

L'Institut Confucius propose des cours de chinois et des activités culturelles et corporelles