24 juin 2019
  • Partager

Conseil municipal de Pau : présentation du programme d'accessibilité des établissements recevant du public

Après le décès de Jean-Paul Brin, le Maire François Bayrou proposera une nouvelles répartition des responsabilités au Conseil municipal de lundi 24 juin 2019. Puis les conseillers auront à débattre sur soixante-six délibérations. En voici quatre en détails.

Accessibilité des établissements recevant du public

Depuis le 29 septembre 2016, Le Conseil Communautaire respecte les Ad’AP, les Agendas d’Accessibilité Programmée qui assurent un calendrier précis et resserré de travaux de mise en accessibilité des établissements recevant du public. C’est à cette condition qu’il est possible de garantir aux personnes en situation de handicap une participation pleine et entière et l’autonomie la plus totale.

Dès lors, des travaux ont été engagés sur 19 des 20 établissements concernés. Les parkings Aragon, Bosquet, Clemenceau et République sont désormais adaptés aux différents types de handicaps grâce à l’installation d’ascenseurs, de bornes de péages et de sanitaires accessibles.

Les cheminements des personnes déficientes visuelles et en situation de handicap mental sont facilités grâce à une signalétique adaptée au sol.

Dans les groupes scolaires les Lauriers et les Fleurs, des travaux de rénovation sont en cours ou seront prochainement engagés pour disposer de deux établissements supplémentaires pouvant accueillir dans les meilleures conditions les élèves, parents et professionnels en situation de

handicap.

Les travaux engagés sur l’ancienne bibliothèque Square Lafond permettront de disposer d’une Ecole des Arts et d’un Musée des Beaux-Arts accessibles à tous.

Enfin, la Ville se dote d’équipements neufs répondant aux exigences d’accessibilité pour la MJC les Fleurs, le restaurant scolaire de l’école du Buisson et l’EHPAD Nouste Sourreilh.

La délibération porte sur l’approbation du plan de financement de ces travaux d’aménagement pour 2 841 000 euros HT.

Une rue du Colonel Arnaud Beltrame et une impasse Pédeutour

L’impasse Darrichon devient Rue du Colonel Beltrame, du nom du lieutenant-colonel de 44 ans, qui a fait acte d’héroïsme lors de l’attaque à Trèbes le 23 mars 2018, en s’offrant comme otage à la place d’un civil. Il est décédé dans la nuit des suites de ses blessures.

A Pau, l’impasse Darrichon va être ouverte sur la rue Carrérot. La voie ainsi créée entre les rues Justin Blanc et Carrérot pourrait être dénommée rue du Colonel Arnaud Beltrame.

Par ailleurs, il s’agit de créer l’impasse Pédeutour, au droit de l’avenue de Buros et portée par Khor Immobilier. Une voie privée de desserte est créée.

La délibération porte sur le nom donné à ceux deux voies.

Politique de la Ville : sollicitation du Fonds de Concours pour le Projet de Rénovation Urbaine de l’avenue Saragosse.

L’avenue Saragosse figure parmi les opérations intégrées au Projet de Rénovation Urbaine du quartier Saragosse, visant depuis le 27 mars 2017 la réhabilitation des espace publics.

L’aménagement consiste, notamment, en la réduction de la chaussée à 6 mètres de large sur les 18 mètres de l’emprise globale pour créer deux espaces partagés entre piétons et cyclistes, de part et d’autre de la chaussée. Ces voies vertes sont séparées de la chaussée par des massifs d’espaces verts, ponctuellement interrompus par du stationnement longitudinal.

Finances : adoption du rapport de la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées

Les travaux de cette commission ont abouti à la validation du transfert de la compétence Petite Enfance à la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées pour un montant global de 3 139 880 euros. Ce montant intègre l’évaluation des différents types de charges.

Il s’agit aussi du transfert du Palais des Sports, de l’Orchestre de Pau Pays de Béarn et des dispositifs sociaux : le CLIC, Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique ; la MAIA, Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’Aide et de soin dans le champ de l’Autonomie ; les PAP, Plans d’Aides Personnalisés.

La délibération porte sur le fait d’approuver le rapport du CLECT, la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées.