L’accès aux déchetteries de l’agglomération paloise sera contrôlé à partir de janvier 2023

21 juillet 2022

L’accès aux déchetteries de l’agglomération paloise sera contrôlé à partir de janvier 2023

Les 6 déchetteries de la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées, Bizanos, Bosdarros, Emmaüs, Jurançon, Lescar et Pau, seront prochainement équipées d’un système de contrôle d’accès. Celui-ci sera effectif dès le 1er janvier 2023.

Seuls les particuliers résidant sur l’une des communes de la Communauté d’Agglomération auront alors accès aux déchetteries.

  • Le contrôle d’accès se fera grâce à la lecture des plaques d’immatriculation.
  • Pour accéder aux déchetteries, les habitants sont donc invités à s’inscrire en renseignant un formulaire à partir de mi-septembre.

Les habitants doivent justifier de leur résidence sur l’agglomération grâce à un justificatif de domicile de moins de 6 mois et les copies de cartes grises des véhicules. Chaque foyer peut inscrire jusqu'à 3 véhicules dont le PTAC est inférieur à 3,5 t.

En cas de besoin, les habitants pourront se rendre dans des points relais pour trouver une assistance. La liste de ces points sera disponible à partir de mi-septembre en déchetteries et sur cette page.

Cette inscription permet de bénéficier de 24 passages gratuits. Les 10 passages supplémentaires seront ensuite payants. Au-delà, l’accès au service sera interdit.

Ce nombre limité d’accès correspond à la fréquentation des déchetteries : pour rappel, selon une enquête réalisée en 2021, 85 % des usagers se rendent à la déchetterie moins d’une fois par mois pour apporter leurs déchets occasionnels. 

350 000

Les 6 déchetteries publiques de l’agglomération accueillent chaque année plus de 350 000 visiteurs.

Les déchets encombrants occasionnels (déchets verts, gravats, autres encombrants, déchets dangereux) représentent près de 30% de la quantité totale de déchets collectés par l’Agglomération.  

Le programme de modernisation des déchetteries engagé en 2017 poursuit trois objectifs principaux :

  • Améliorer la qualité d’accueil des usagers,
  • Développer la performance environnementale du service en termes de réemploi et de recyclage,
  • Maîtriser les coûts de fonctionnement du service dans un contexte de surenchérissement des coûts de traitement des déchets.