Laissez-vous séduire par "Portrait sensible du Béarn", une exposition à voir aux Halles

02 décembre 2020

Laissez-vous séduire par "Portrait sensible du Béarn", une exposition à voir aux Halles

Portrait sensible du Béarn. Une exposition photographique d'Adrien Basse-Cathalinat par le Pays de Béarn.

Dresser amassas (Ensemble) le portrait sensible du Béarn. L’idée est née au sein d’un groupe de travail du Conseil de développement au printemps dernier. Le pari est relevé par la mise en ligne d’un questionnaire qui interroge le territoire sous toutes ses facettes. Cette exposition est un condensé des réponses apportées par les quelque 1900 participants.

Les photographies d’Adrien Basse-Cathalinat en illustrent les principaux résultats. Les textes sont alors des tròçs causits (morceaux choisis) des réponses qui confirment parfois le propos du cliché ou au contraire en sont le contrepoint. Leur dialogue témoigne d’une relation complexe mais intense au Béarn, entre traditions et modernité.

"Le Béarn est riche dans sa diversité"

"Le   Béarn est riche dans sa diversité"

Adrien Basse-Cathalinat, béret vissé sur la tête, explore pendant un an le Béarn pour constituer la photothèque originale du Pays de Béarn. Son travail donne corps à cette première restitution de l'enquête. Il s’est prêté au jeu des 3 questions:

  • Pourquoi avez-vous voulu travailler pour le Béarn ? 

Je souhaite qu'on retrouve à travers mes photographies l'essence de notre culture commune et que la mise en lumière de cette identité anime les Béarnais à perpétuer ces valeurs qui me sont chères.

  • Quelle est votre photo préférée de l'exposition ? 

L'image des aiguilles d'Ansabère me touche particulièrement car elle illustre mon rapport entretenu avec la montagne. Elle représente  cette quête d'instants privilégiés à la fois sublimes et intimidants qui appellent à l'humilité face à la nature.

  • Votre endroit préféré du Béarn ? 

Il est très difficile de ne sélectionner qu'un unique endroit tant le 

Béarn est riche dans sa diversité. Mais je reste cependant très attaché au village de Coarraze où ma famille vit depuis de nombreuses générations.