23 août 2019
  • Partager

Le 75e anniversaire de la Libération célébré ce dimanche

Le 22 août 1944, la ville de Pau était libérée. Cet événement est fêté chaque dimanche qui suit la date historique. Dimanche, deux supports commémoratifs seront dévoilés sur le Charnier du Pont-Long qui rend hommage à 57 résistants morts pour la France.

Nom
La Libération de Pau

Téléphone
05 59 27 85 80

Tarifs
Cérémonie gratuite

Adresse email
contact@ville-pau.fr

22 août 1944 : Pau libérée

Le 6 juin 1944, alors que Pau est occupée depuis un an et demi par les Allemands, le débarquement fait entrevoir la libération prochaine. En Béarn comme ailleurs, on l’espère, on l’attend, mais on ne la voit pas arriver.

Les Allemands continuent leurs mouvements de troupe, faisant craindre « des attaques massives des maquis, […] la prise de position stratégique, […] l’envoi de renforts sur les fronts de bataille ». Jusqu’à cet incident le 19 août : une fusillade de 2 heures opposant Allemands et membres de l’Organisation de Résistance de l’Armée, non loin du domicile d’Honoré Baradat, dit "Achille", président du noyau actif du Comité départemental de Libération clandestin, 25 rue de Liège.

La prudence invite donc habitants et résistants à se calfeutrer chez eux. Les Allemands décrètent par ailleurs un couvre-feu le 21 août jusqu’au lendemain matin.

Ils partent le matin du 22 août, sans heurts. Ils se préparaient, avaient entreposé « une grande partie de leurs véhicules, matériels et munitions en vue de leur départ imminent ».

L’ordre public est dorénavant assuré par les Forces Françaises de l’Intérieur. La joie peut enfin librement s’exprimer.

25 août 1944, au lendemain de la libération de Pau, une ombre au tableau cependant : quatre charniers sont découverts au champ de tir du Pont Long. Les 57 cadavres sont des jeunes militants faits prisonniers lors d’assauts à Portet et Monein en juillet 1944, et fusillés par les Allemands peu après leur capture.

Extrait de : Basses-Pyrénées : occupation libération 1940-1945 / Louis Poullenot, Biarritz, J et D, 1995, pp.260-264.

Le programme du 75e anniversaire

Dimanche 25 août 2019 :

  • 9h45 à l'Hôtel de Ville de Pau : dépôt de gerbe par le Maire François Bayrou, devant les plaques à la mémoire des employés communaux morts pour la France.
  • 10h15 au Mémorial de la Résistance et de la Déportation, place Albert 1er : cérémonie avec la participation de l’Harmonie Paloise en présence des drapeaux des associations d’Anciens Combattants, Résistants et Victimes de Guerre.

Puis rassemblement général des autorités et associations devant la porte Nord du Cimetière urbain, avenue du Chanoine Galharet.

Au Carré des Fusillés : dépôt de gerbes par les autorités et les anciens combattants.

Au Charnier du Pont-Long : lecture du message, dévoilement de deux panneaux commémoratif, et dépôt de gerbe uniquement par les associations d'anciens combattants. Eric Amouraben, vice président du Comité Pau Béarn du Souvenir Français, dont le grand-père fait partie des fusillés d'Idron, énumérera les noms des 57 fusillés durant l'été 1944.

Cérémonie du Souvenir au Monument d’Idron avec dépôt de gerbes par les autorités et les anciens combattants.

Les commémorations rappellent l’histoire de Pau