Les chenilles processionnaires sortent des cocons : la vigilance est de mise

22 mars 2022

Les chenilles processionnaires sortent des cocons : la vigilance est de mise

Pour réguler le développement des chenilles processionnaires, la Ville met en œuvre un dispositif complet de lutte contre ce lépidoptère, tout au long de l’année. Actuellement, les chenilles sortent des cocons et descendent vers le sol. La vigilance est de mise.

La totalité des 520 arbres hôtes spécifiques de la processionnaire (pins et cèdres), situés dans une zone sensible, a fait l’objet de pose d’éco-pièges permettant de capter dans des sacs en plastique, les processions de chenilles qui descendent des arbres à la recherche d’un sol meuble pour s’enterrer.

Les chenilles processionnaires sortent actuellement des cocons et descendent vers le sol. C'est une phase sensible pour les habitants dans la mesure où les chenilles processionnaires sont des nuisibles dont les poils sont particulièrement urticants pour les humains, comme pour les animaux. La vigilance est donc de mise, en évitant tout contact avec les chenilles, leur nid et les zones potentiellement infestées.

Une population à réguler

Pour réguler le développement des chenilles processionnaires, la ville met en œuvre un dispositif complet tout au long de l’année. Un plan de lutte biologique intégré est mis en œuvre sur le territoire afin de réguler les populations de processionnaires en employant différents moyens de luttes.

Ainsi, lors du dernier cycle de reproduction de l’espèce qui s’est déroulé entre l’envol des papillons adultes, dans le courant de l’été 2021, et la descente des processions qui bat son plein en cette fin d’hiver, d’importants moyens humains et financiers ont été mis en œuvre à chaque étape du cycle de vie du lépidoptère, faisant appel à de nouveaux outils de contrôle et de lutte

520

arbres traités

150 pins noirs traités cet automne pour lutter contre la chenille processionnaire
La lutte contre les chenilles processionnaires