18 décembre 2020

Les intempéries de décembre freinent les travaux du Réseau de Chaleur Urbain

Après une météo plus que favorable, l'arrivée de la pluie a fortement ralenti le rythme d'avancement des travaux en décembre. Malgré tout le calendrier initial est respecté et la pause des vacances de fin d'année, n'aura aucune incidence.

Nom
Les intempéries de décembre freinent les travaux du Réseau de Chaleur Urbain

Adresse email
v.gonzalez@agglo-pau.fr

Après une météo plus que favorable, la dégradation des conditions climatiques et l'arrivée des précipitations en décembre ont freiné l'avancement des travaux.

La météo est un facteur essentiel au bon déroulement des travaux de pose d’un réseau de chaleur. 

En effet, le terrassement nécessite un temps sec pour éviter tout risque d'éboulement des tranchées et limiter la gêne sur le domaine public routier. Les soudeurs quant à eus sont exposés aux risques d'électrocution avec leur poste à souder. La pluie a donc fortement ralenti le rythme des travaux.

Cependant, le rythme soutenu depuis le début des travaux, conjugué à une météo favorable ont permis de respecter le calendrier initial, voire de prendre une semaine d’avance sur certains fronts de chantier. 

Le chantier fait une pause pendant les vacances de Noël et reprendra en janvier. Il sera sécurisé durant cette période.

Comment sont gérées ces périodes d’intempéries dans le contrat ? 

Les précipitations d’une durée d’au moins 1h et d'une hauteur de 1 mm, pour chaque période de 8h à 13h et de 13h à 18h, ou une hauteur de 10 mm sur la journée entière, sont décomptées. 

Un plafond de 3h est appliqué pour les hauteurs comprises entre 1 et 3 mm, sauf pour les travaux difficiles par temps humide tels que les enduits extérieurs, joints, étanchéité...

Autrement dit, les heures comptées comme intempéries ne peuvent pas excéder 3h par demi-journée sauf pour les travaux difficiles.