Les intervenants de l'Université : qui sont-ils ? Quand et où les voir ?

20 novembre 2021

Les intervenants de l'Université : qui sont-ils ? Quand et où les voir ?

L’Université de Pau et des Pays de l'Adour participe à nouveau aux Rencontres Littéraires. Le thème de l'édition 2021 raisonne avec les orientations de l’UPPA qui sont résolument tournées vers les transitions environnementales et sociétales. A l'exception de Jacques Le Cacheux, ces rencontres se déroulent dans l'auditorium Lamartine.

Jacques Le Cacheux, vendredi 19 novembre à 18h00 dans la salle Casino

Jacques Le Cacheux, vendredi 19 novembre à 18h00 dans la salle Casino

Jacques Le Cacheux : Professeur d'Économie.

Ses travaux portent principalement sur la fiscalité, l’intégration européenne et la mesure du bien-être et de la soutenabilité.

Thème : "Reconstruire une économie résiliente et durable".

Séance : Vendredi 19 novembre, 18h00 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

Le rythme actuel du changement climatique et de l’effondrement de la biodiversité impose d’opérer, au cours de la décennie actuelle, des modifications radicales de nos modes de vie et de production.

Comment reconstruire l’économie, à l’échelle de l’Europe et du monde, pour qu’elle soit plus sobre, moins prédatrice et moins nocive ? Les comportements doivent évoluer ; les politiques publiques doivent inciter et faciliter ces évolutions. Avec quels instruments ? 

Olivier Bessy : samedi 20 novembre à 12h00

Olivier Bessy : samedi 20 novembre à 12h00

Olivier Bessy : Sociologue du sport, des loisirs et du tourisme, il travaille sur l’évolution des consommations et des usages de nos contemporains en lien avec les mutations de notre société. Il dirige le Master Tourisme.

Il mène ses recherches dans le cadre du laboratoire TREE sur la transition et l’innovation touristique.

Thème : "Se reconstruire dans un monde complexe et incertain. De l’individu hypermoderne à l’individu trans-moderne."

Séance : samedi 20 novembre à 12h00 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

L’idée de cette communication est d’éclairer la complexité du processus de (re)construction des individus dans le monde actuel devenu plus vulnérable, incertain et angoissant à l’aune de la pandémie du COVID 19 qui joue un rôle d’accélérateur de la transition sociétale en cours depuis quelques années déjà.

Le paradigme de l’hypermodernité : hyperconsommation, démesure, performance renouvelée, progrès infini et illimitisme, montre aujourd’hui ses limites. Du Black Friday à Dubaï et du tourisme spatial à la quête sisyphéenne de l’extrême, c’est le règne du toujours plus qui domine. Il se décline dans le toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus long, toujours plus loin, toujours plus sensationnel.

Ce modèle n’est plus soutenable, ni écologiquement, ni économiquement, ni cultuellement. Il s’inscrit de surcroît dans un monde en mutation où la fiction dépasse de plus en plus souvent le réel.

Depuis quelques années, émerge un nouveau paradigme : la transmodernité. Ce dernier questionne le sens donné à nos existences et la construction de l’individu obligé de se ré-inventer sans cesse. Il est basé sur l’hybridation entre le modèle du techno-centrisme toujours d’actualité et celui de l’éco-humanisme centré sur un nouvel art de vivre.

Consommer mieux, donner davantage de sens à sa vie, habiter plus harmonieusement son corps et le monde. Cette nouvelle forme sociétale faite de complexité, de réversibilité et de simultanéité ne favorise-t-elle pas des modes alternatifs et pluriels de construction identitaire chez les individus ? Et notamment dans un contexte de recomposition culturelle lié à la pandémie ?

L’analyse de l’évolution de la mobilité, du tourisme et du sport nous permettra d’illustrer le propos.

Gérard Cazalis : samedi 20 novembre à 12h00

Gérard Cazalis : samedi 20 novembre à 12h00

Gérard Cazalis : Ancien directeur du Comité départemental du tourisme Béarn-Pays basque Consultant en tourisme, chroniqueur et jubilateur à temps plein.

Thème : "Se reconstruire dans un monde complexe et incertain. De l’individu hypermoderne à l’individu trans-moderne."

Séance : samedi 20 novembre à 12h00 dans l'auditorium Lamartine en compagnie de Olivier Bessy.

Laurent Jalabert : samedi 20 novembre à 15h00

Laurent Jalabert :  samedi 20 novembre à 15h00

Laurent Jalabert : Professeur d’Histoire contemporaine, il est spécialiste de l’histoire politique et culturelle de la France sous la Ve République.

Thème : "L'Université de Pau et des Pays de l'Adour en sa ville : une histoire de reconstruction permanente."

Séance : samedi 20 novembre à 15h00 dans l'auditorium Lamartine en compagnie de Victor Peirera et Jean-Yves Puyo.

--------------------

À l’occasion du 50e anniversaire de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’ouvrage "L’UPPA : Un demi-siècle d’Histoire, sous la direction de Victor Pereira", vient de paraître aux presses de cette même université.

Cet ouvrage collectif, qui réunit près de 70 contributions, retrace les différentes facettes de l’histoire de l’université et des territoires dans lesquels elle est implantée. La table ronde insiste particulièrement sur la construction permanente de sa relation avec les villes qui l’accueillent. 

Victor Pereira : samedi 20 novembre à 15h00

Victor Pereira : samedi 20 novembre à 15h00

Victor Pereira : Docteur en histoire contemporaine à l'Institut d’études politiques de Paris, chercheur de l’Instituto de História Contemporânea de l’université nouvelle de Lisbonne, il a été maître de conférences à l’université de Pau et des Pays de l’Adour de 2010 à 2021.

Il a dirigé l’ouvrage "L’Université de Pau et des Pays de l’Adour : un demi siècle d’histoire" publié par les Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour. 

Séance : samedi 20 novembre à 15h00 dans l'auditorium Lamartine en compagnie de Laurent Jalabert et Jean-Yves Puyo.

Jean-Yves Puyo : samedi 20 novembre à 15h00 dans l'auditorium Lamartine

Jean-Yves Puyo : samedi 20 novembre à 15h00 dans l'auditorium Lamartine

Jean-Yves Puyo : Géographe, professeur des universités, membre du laboratoire TREE (UMR 6031). Ses travaux se consacrent principalement à l’étude de l’évolution de la pensée aménagiste et de ses savoir-faire (XIXe - première moitie´ du XXe siècle), notamment dans le domaine de l’aménagement forestier.

Thème : "L'Université de Pau et des Pays de l'Adour en sa ville : une histoire de reconstruction permanente."

Séance : samedi 20 novembre à 15h00 dans l'auditorium Lamartine en compagnie de Laurent Jalabert et Victor Peirera.

Jamal Bouoiyour : samedi 20 novembre à 16h30

Jamal Bouoiyour : samedi 20 novembre à 16h30

Jamal Bouoiyour : Maître de conférences en Économie à l’UPPA Il, il étudie la problématique de la laïcité et du vivre ensemble. 

Thème : "L'altérité en temps de pandémie, quelle place pour l'Autre".

Séance :  samedi 20 novembre à 16h30 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

Cela fait plus d’un an déjà que la pandémie du Covid-19 s’est immiscée dans nos vies jusqu’à bouleverser notre quotidien. La stupéfaction des débuts face aux chiffres des décès, toujours plus importants, a fait place à la stupeur puis à la résignation de ceux qui savent que le chemin est encore long. Les bilans journaliers rythment de façon macabre le quotidien des Français.

Néanmoins un constat est de mise. Dans le pays des Droits de l’Homme, de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité, tous les hommes et les femmes ne sont pas égaux face à la mort. Pour primordiale et légitime qu’elle soit, la recherche des sources des inégalités liées à l’origine ne doit pas nous diviser, nous épuiser, nous départir de notre but final, à savoir une quête tenace du juste.

Il est temps d’instaurer un nouveau modus vivendi avant que la République ne prenne la poudre d’escampette. 

Laurent Dissard : samedi 20 novembre à 18h00

Laurent Dissard : samedi 20 novembre à 18h00

Laurent Dissard : Anthropologue du Moyen-Orient rattaché aux laboratoires ITEM (UPPA), il travaille notamment sur les politiques de patrimonialisation en Turquie, Syrie et Irak.

Il vient de coordonner avec Solène Poyraz (EHESS, Paris et IFEA, Istanbul) le dossier “Guerres de Syrie et dynamiques kurdes : 2011-2021” du dernier Cahier d’histoire immédiate.  

Thème : "Guerres de Syrie et dynamiques kurdes : 2011-2021". 

Séance : samedi 20 novembre à 18h00 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

Cette présentation revient sur les guerres de Syrie et dynamiques kurdes à l’occasion des 10 ans des révolutions que l’on a appelées « arabes » mais qui ont affecté le monde et ses sociétés.

Beaucoup de supposés et de raccourcis nous ont dérangé dans le traitement de ces processus en tant que chercheurs.

La thématique kurde, omniprésente mais souvent traitée à travers un prisme ethnique et macro-politique, ne permet pas de saisir les éléments du débat, semble avoir changé la donne dans la crise syrienne entre 2011 et 2021. 

Corinne Ferrero : dimanche 21 novembre à 14h00

Corinne Ferrero : dimanche 21 novembre à 14h00

Corinne Ferrero : Maître de conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Normalienne et agrégée d’Espagnol. Ses recherches portent sur la littérature hispanoméricaine contemporaine (en particulier argentine), les liens entre littérature et philosophie, et notamment sur les enjeux éthiques de création.

Elle dirige le programme de recherche international (transfrontalier) “Habiter le monde, refaire un monde : l’impératif éthique de la littérature et la philosophie contemporaines.” (Uppa-Unizar). 

Thème : "Refaire un monde: puissances de l’engagement éthique de la littérature et de la philosophie contemporaine".

Séance : dimanche 21 novembre à 14h00 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

Que faudrait-il pour refaire un monde ? Qu’est-ce que le présent exige de nous ? Ces questions, déjà présentes en filigrane dans la pensée contemporaine, se posent aujourd’hui avec une force nouvelle, où la question du présent est devenue inséparable de celle de son anéantissement, offrant pour tout horizon l’extension indéfinie du domaine de la destruction, la misère et le déni d’humanité´.

Un formidable enjeu éthique pour la philosophie et la littérature contemporaine où il s’agit peut-être aujourd’hui - à nouveau - de « répondre de l’humanité dans son humanité même » (Paul Audi). Quels nouveaux horizons, quelles voies, et surtout quelles formes se dessinent aujourd’hui dans la production littéraire et philosophique française et hispanophone ? 

Caroline Fischer : dimanche 21 novembre à 16h00 dans l'auditorium Lamartine

Caroline Fischer : dimanche 21 novembre à 16h00 dans l'auditorium Lamartine

Caroline Fischer : Professeure de Littérature comparée, elle travaille principalement sur les transferts culturels, l’intermédialité et la littérature excitante.

Thème : "Se reconstruire en temps de peste et de patriarcat : l’exemple du Décaméron de Boccace."

Séance : dimanche 21 novembre à 14h00 dans l'auditorium Lamartine.

--------------------

Dans le « Décaméron », Boccace donne une des descriptions les plus précises de la grande peste de 1348 qui nous soient parvenues. Il y décrit comment dix jeunes gens, ayant perdu leurs proches, trouvent un moyen pour se reconstruire.

L’auteur déplore l’oppression des femmes et leur dédie son œuvre. Pour les soulager, il leur offre de nombreux exemples de femmes qui s’opposent à la domination du patriarcat.