Les lignes fortes du nouvel Elan Béarnais : sport, jeunesse, développement durable

23 avril 2021

Les lignes fortes du nouvel Elan Béarnais : sport, jeunesse, développement durable

En raison du Covid et des restrictions de quarantaine requises à l'arrivée, les responsables de CounterPoint n'ont pas effectué le voyage des Etats-Unis à Pau. En revanche, Tom Huston, directeur général des opérations européennes, vient d'effectuer un deuxième déplacement. L'occasion pour François Bayrou de tracer les grandes lignes du nouvel Elan Béarnais.

Rien n'est signé, la prudence reste de mise, mais François Bayrou a convié les investisseurs du groupe américain CounterPoint à préciser les contours du projet commun. Ce 22 avril en visioconférence, le Maire de Pau et Président de l'Agglomération a rappelé "la stratégie qui doit permettre à l'Elan Béarnais de retrouver le succès. Une stratégie qui allie collectivités publiques et investisseurs privés" selon le principe que "le sport ne soit pas une seule affaire de gros sous. L'argent n'est pas le seul moteur d'une aventure comme celle-là."

Le nouveau modèle économique concerne notamment le développement durable et la recherche de la neutralité carbone, une très forte mobilisation autour des jeunes, une présence toujours forte de la Ville "qui gardera la propriété du Palais des Sports" précise François Bayrou.

La prochaine date importante au calendrier des négociations se situe le 18 mai, limite fixée dans l'accord de confidentialité entre la Ville et CounterPoint Sport Group.

Une académie des jeunes

CounterPoint propose un projet qui va au-delà des seuls résultats sportifs de l'équipe professionnelle. Le groupe américain, basé à Seattle, et la Ville de Pau sont convaincus que, pour être vraiment performantes, les organisations sportives professionnelles doivent non seulement connaître le succès sportif, mais aussi servir un objectif plus élevé. Ce projet, à la fois vaste et novateur, repose sur quatre piliers stratégiques clés : le sport, la gestion des sites et le développement immobilier, la durabilité et l'inclusion.

CounterPoint s'engage ainsi à soutenir l'accent mis par la Ville sur les jeunes et leur éducation, la formation professionnelle et le développement des compétences. Le groupe investira de manière significative dans l'académie des jeunes pour attirer et développer les meilleurs jeunes talents de France, d'Europe, d'Afrique et des États-Unis.

Résumé du discours tenu par les potentiels nouveaux actionnaires majoritaires du club : "Nous offrirons aux jeunes joueurs une opportunité de développement sportif inégalée, ainsi qu'un développement humain sous la forme d'une éducation, d'un accès à des expériences en dehors du terrain et d'une formation aux compétences de vie qui leur serviront bien au-delà de leur carrière de basketteur. Bien que nous ne puissions pas garantir le nombre de victoires que le club obtiendra, nous augmenterons considérablement le budget du club et chercherons à aligner la meilleure équipe possible. Ramener le club à ses jours de gloire des années passées nécessitera une reconstruction importante et de la patience. Nous sommes ici pour le long terme et nous savons que les résultats suivront notre philosophie de construction du club."

Pierre Seillant et les anciens joueurs. Lors de la conférence de presse du 22 avril, François Bayrou avait convié Pierre Seillant à cette présentation du futur possible donné à l'Elan Béarnais. Quelques jours auparavant, l'actuel président David Bonnemason-Carrère et les dirigeants avaient rencontré une quarantaine d'anciennes gloires de l'Elan pour leur présenter le projet.

Le Palais des Sports, atout omnisports de Pau