16 décembre 2020

Les quatre commandements du service des archives communautaires pour passer de bonnes fêtes de fin d’année

" Si vous aviez la fantaisie de mettre votre sabot dans la cheminée, la nuit de Noël, que vous serait-il agréable de trouver à votre réveil ? "

Nom
Les quatre commandements du service des archives communautaires pour passer de bonnes fêtes de fin d’année

Adresse
Les archives intercommunales de l'Usine des tramways, Avenue Gaston Lacoste, Pau, France

Téléphone
0559213057

Tarifs
Gratuit

Adresse email
archives@agglo-pau.fr

Horaires
Du mardi au vendredi : de 13h à 17h30 Hors période crise sanitaire (sans réservation) Du mardi au mercredi : de 13h à 17h30 Période crise sanitaire (réservation conseillée)

Commandement numéro 1 : la liste de Noël tu dresseras 

14FI1296

"Si vous aviez la fantaisie de mettre votre sabot dans la cheminée, la nuit de Noël, que vous serait-il agréable de trouver à votre réveil ?"

Cet extrait d'un article de journal tiré de l'album et recueil du Baron d'Este questionne les personnalités locales sur leurs souhaits de cadeau pour Noël. Le Baron d'Este, figure notable de la société mondaine paloise de la fin du XIX° siècle, souhaite recevoir des petits souliers à la Louis XV. Ernest Gabard, sculpteur palois dont les œuvres jalonnent la ville de Pau, émet quant à lui le souhait de recevoir un guignol tout en se préoccupant de savoir « serait-il aussi cocasse que celui dans lequel je suis acteur... ». Le Comte René D'Astorg, explorateur et pyrénéiste passionné, a des préoccupations plus contemporaines. Il souhaite un Béarn "sans autos empoisonneurs, sans tramways écraseurs..." (Vers 1900 - Sources : archives communautaires, 14Fi1/296).  

Commandement numéro 2 : ta ville tu illumineras

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion d'égayer les rues de la ville grâce à des illuminations joyeuses et festives. Cette tradition qui se perpétue encore aujourd'hui, débute en 1958 à Pau. Sous l'impulsion des commerçants palois (" Rido Blanc, Aux bonnes Affaires, Studio Photo Montagne ") réunis en association « Le Club des Jeunes Commerçants », la ville de Pau planifie l'éclairage des rues commerçantes afin d'attirer les consommateurs et les familles. Les rues Serviez, Saint-Louis, Barthou, la Place Clemenceau entre autres sont les premières à disposer d'une telle publicité. La ville se dote pour 4 389 950 francs de matériel qu'elle laisse à disposition des commerçants moyennant le versement d'une redevance. On y retrouve toutes sortes de matériel : douilles à pointes, armatures à motifs ainsi que des sapins, des étoiles et soleils. Autant d'ampoules nécessaires pour montrer le chemin au Père Noël. Aujourd'hui les illuminations sont devenues une véritable attraction touristique. Les villes rivalisent d'ingéniosité pour offrir un spectacle enchanteur à tous les flâneurs dès la tombée de la nuit. 

53Fi - Illuminations de Noël à la place Royale, vers 2000. Tous droits réservés, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées 

Commandement numéro 3 : la crise de foie tu éviteras

11Z27

Pour les fêtes de fin d'année, le magasin " L'Alimentation Moderne " à Pau est bien achalandé. Cette « Maison de confiance absolue » brade ses denrées pour permettre aux habitants de se fournir en galantines de volailles, mortadelle de Bologne, et autres pâtés truffés. Et si le veau piqué n'est pas du goût de tous, un assortiment de mets sucrés aura l'avantage de plaire à bien d'autres gourmands.

Toutefois, pour ces fêtes de fin d'année, n’essayez pas d’imiter Gargantua. Cet extrait sorti tout droit de l'œuvre de Rabelais évoque le festin hors norme, voire pantagruélique de Gargantua :  

« ...parce qu'il était naturellement flegmatique, (il) commençait son repas par quelques douzaines de jambons, de langues de bœuf fumées, de boutargues, d'andouilles, et tels autres avant-coureurs de vin. Cependant quatre de ses gens lui jetaient en la bouche, l'un après l'autre continument, moutarde à pleines pelletées. Puis buvait un horrifique trait de vin blanc pour lui soulager les rognons. Après, mangeait, selon la saison, viandes à son appétit, et lors cessait de manger quand le ventre lui tirait. À boire n'avait point fin ni canon, car il disait que les mètes et bornes de boire étaient quand, la personne buvant, le liège de ses pantoufles enflait en haut d'un demi pied. »

(Sources : 11Z27 - Publicité du magasin Alimentation moderne pour des promotions à l'occasion des fêtes de Noël, vers 1950 - Tous droits réservés, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées)

D 2464 - Bibliothèque patrimoniale - Œuvres par François Rabelais contenant la vie de Gargantua et Pantagruel. Edition 1854, illustrations Gustave Doré

Commandement numéro 4 : chez les Prince et les Casamayou tu t'inviteras

La famille Prince est issue de l'aristocratie française et québécoise. Elle s'installe à Pau à une époque où la ville est prisée par les riches étrangers. Leur demeure, la villa Sainte-Hélène, est construite au XIX° siècle. Lors des nombreux dîners et fêtes donnés par les Prince, les tenues de gala sont exigées. Costume 3 pièces et queue de pie pour les hommes, robes de réception pour les femmes. La table est dressée en portant un soin tout particulier à la vaisselle, l'argenterie et au cristal. Les photographies de ces dîners résonnent comme un témoignage d'un ancien temps et il n'est pas interdit de s'en inspirer pour ces fêtes de fin d'année.  

La simplicité est de mise dans la famille Anglade-Casamayou. Cette famille de restaurateur palois attablée dans la cour d'une maison nous adresse un clin d'œil d'un autre temps vieux de presque 100 ans.

(Sources : Photo du dessus : 22Fi2 - Photographie d'un dîner chez les Prince à la villa Sainte-Hélène, vers 1930. Tous droits réservés, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées)

22Fi82 - Photographie de quatre femmes et d'un jeune garçon attablés dans la cour d'une maison, vers 1935.  Tous droits réservés, Archives communautaires Pau Béarn Pyrénées 

C'est à travers les regards chaleureux et bienveillants de ces familles que l'équipe des archives vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année. 

Les archives communautaires côté pratique : horaires et accés
Les archives communautaires qu'est-ce que c'est ?