19 mars 2021

Mars Attaque : on parle de discriminations sexuelles sur les ondes et en librairies

Les discriminations hommes/femmes sont présentes tant sur le domaine de l'emploi que dans la vie quotidienne. R.P.O et Radio Campus s'attaquent à ce sujet tout au long du mois. Les librairies Tonnet, L'Escampette et Bachi-Bouzouk ne sont pas en reste.

Des textes contre les discriminations diffusés sur les ondes

Des textes enregistrés sur les thématiques L.G.B.T (Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Trans) pour lutter contre les discriminations sexistes, sexuelles et affectives seront diffusés sur les ondes de RPO et Radio Campus.

Retrouvez aussi une sélection de livres L.G.B.T dans les librairies partenaires

Sur une idée de l'association Arcolan et le groupe thématique L.G.B.T (Aides, le Planning Familial, Amnesty International, le Centre Social la Pépinière), l'Escampette, la librairie Tonnet et Bachi-Bouzouk présentent une sélection d'ouvrages sur la thématique L.G.B.T qui sera en vitrine pendant tout le mois de mars.

Voici une sélection :

Encyclopédie critique du genre - Corps, sexualité, rapports sociaux, sous la direction de Juliette Rennes

« Désir(s) », « Mondialisation », « Nudité », « Race », « Voix »... Les soixante-six textes thématiques de cette encyclopédie explorent les reconfigurations en cours des études de genre. Trois axes transversaux organisent cette enquête collective : le corps, la sexualité, les rapports sociaux. Dans les activités familiales, sportives, professionnelles, artistiques ou religieuses, les usages du corps constituent désormais un terrain privilégié pour appréhender les normes et les rapports de genre. Les pratiques érotiques que les sociétés, à travers l’histoire, ont catégorisées comme normales ou déviantes occupent quant à elles une place inédite pour éclairer les articulations entre hiérarchies des sexes et des sexualités. Enfin, les inégalités liées au genre sont de plus en plus envisagées en relation avec celles liées à la classe sociale, la couleur de peau, l’apparence physique, la santé ou encore l’âge. Cette approche multidimensionnelle des rapports sociaux a transformé radicalement les manières de penser la domination au sein des recherches sur le genre. En analysant les concepts, les enquêtes empiriques et les débats caractéristiques de ces transformations saillantes, les contributrices et contributeurs de cet ouvrage dessinent une cartographie critique des études de genre en ce début de XXIe siècle.

Viendra le temps du feu de Wendy Delorme

"Elles étaient toutes brisées et pourtant incassables. Elles existaient ensemble comme un tout solidaire, un orchestre puissant, les organes noués en ordre aléatoire, un grand corps frémissant. Et j'étais l'une d'entre elles". Une société totalitaire aux frontières closes, bordée par un fleuve. Sur l'autre rive subsistent les vestiges d'une communauté de résistantes inspirées des Guérillères de Monique Wittig. Dans la capitale du territoire fermé, divers personnages se racontent, leurs aspirations, leurs souvenirs, comment survivre, se cacher et se faufiler dans un monde où les livres sont interdits. Une dystopie où se reflètent les crises que nous traversons aujourd'hui. Un roman poétique et incandescent, où l'on parle d'émancipation des corps, d'esprit de révolte et de sororité. Un hommage à la littérature et à son potentiel émancipateur et subversif.

Confessions d’un masque de Yukio Mishima

Dans l’intimité de sa chambre, un jeune garçon s’éveille au désir en parcourant les pages d’un livre d’art. Obsédé par la beauté stupéfiante du corps nu, ligoté et mordu de flèches de saint Sébastien, il laisse libre cours à ses rêveries cruelles où l’objet de son fantasme est torturé, tué, dévoré. Dans la rue, il est attiré par les matelots et les petits voyous, et à l’école par un charismatique camarade de classe dont l’assurance et le charme le subjuguent. Prenant peu à peu conscience de son attirance sexuelle pour les hommes, il tente de réprimer ses pulsions et se fabrique un masque social qu’il porte chaque jour aux yeux du monde. De l’enfance à l’âge adulte, il tentera à tout prix de se conformer à ce qu’il croit être la norme du désir. Mais cette comédie conventionnelle de l’hétérosexualité ne saurait le duper éternellement, et pour ne pas trahir plus longtemps son être profond, il devra trouver la force de regarder en face cette attirance qui le consume, et apprendre, enfin, à vivre en paix avec lui-même. Véritable diamant brut, ce premier roman autobiographique de Mishima marque la naissance d’un grand écrivain. À travers un style flamboyant et d’une grande justesse, l’auteur du Pavillon d’or questionne les notions de normalité et d’immoralité, détaille les vertiges de l’adolescence et nous entraîne dans les ténèbres du désir frustré.

Strangers in Paradise de Terry Moore

Strangers in Paradise est une série de comic book américaine écrite et dessinée par Terry Moore, de 1993 à 2007. Deux colocataires, amies depuis le lycée, voient débarquer dans leur vie un jeune homme qui va perturber l'équilibre entre elles. Cette série en noir et blanc place son action dans un univers moderne et réel, un soap opera culte entre sentiment, burlesque et polar.

40 LGBT+ qui ont changé le monde de Florent Manelli

Marsha P Johnson, Keith Haring, Mary Bonauto, Georges Azzi, Brenda Howard, Jean Le Bitoux... des noms pour certains inconnus du grand public mais qui ont considérablement fait avancer la cause LGBT+ et permis l'acquisition de nouveaux droits au fil de l'histoire. 40 portraits d'activistes, personnalités, personnes célèbres ou inconnues, dessiné par Florent Manelli. Pédagogique, instructif, sensible, cet ouvrage aura, à plusieurs égards, le mérite de faire sa part au sein des différentes luttes LGBT, de rendre hommage, de se souvenir de ceux qui ont tracé ce chemin mais aussi de ce qu'il reste à parcourir. Ce livre met en lumière celles et ceux qui se sont battus et qui se battent, chaque jour pour créer un monde plus inclusif et tolérant.

Dragman de Steven Appleby

Depuis qu’il a trouvé, adolescent, un bas de sa mère dans le sofa, August Crimp a découvert deux choses. La première est qu’il adore porter des vêtements de femme. La seconde est que lorsqu’il le fait, il devient capable de voler. Oui, comme un super-héros ! Hélas, cette passion un peu obsessionnelle est contrariée par la peur du ridicule et de la réprobation générale. Si sa mère, puis sa femme venaient à l’apprendre, c’en serait fait de lui. Du coup, il range sagement dans des cartons les tenues et souvenirs de Dragman, le nom de guerre qu’il s’était donné. De toute façon, la ville regorge de justiciers masqués. Mais voici que Cherry Mingle, la petite fille qu’il a sauvée d’une terrible chute du toit du Musée d’Art moderne un jour qu’il s’y était rendu en Dragman, réapparait dans sa vie. Elle a encore besoin de lui, cette fois pour aider ses parents qui ont vendu leurs âmes à la mystérieuse compagnie Black Mist pour lui payer ses études. Dragman reprend donc du service et l’aventure (même si elle finit bien) ne sera pas de tout repos… Comment partager sa vie entre le rôle de bon père de famille et celui de super-héros quand tous vos pouvoirs tiennent au fait de vous travestir en femme ? Telle est la question. Le coming-out et la confession de cette passion très singulière produisent le roman graphique le plus étonnant, détonnant et délirant de l’année…