31 mars 2021

Exposition Refus et Résistance se décline en version exposition virtuelle

L'exposition "Refus et Résistance à Pau" est accessible jusqu'au 30 avril, à l'Usine des Tramways, gratuitement, sans inscription et dans la limite des places disponibles. Afin de la rendre accessible à tous, elle se décline aujourd'hui en version virtuelle sur le portail du Réseau des Médiathèques

Nom
Exposition Refus et Résistance se décline en version exposition virtuelle

Adresse
Usine des Tramways, Pont Lalanne, Pau, France

Tarifs
Gratuit

Du 19 juin 1940 au 22 août 1944, Pau a abrité son armée de l'ombre : hommes fidèles à la République, civils presque ordinaires. Pau a été aussi le point de départ de ceux qui, ayant rejoint la France Libre en Angleterre fin juin 1940 ou en Afrique du nord après avoir traversé les Pyrénées, ont participé aux combats de la nouvelle armée française. Deux réseaux internationaux de renseignements et d’évasions (Alliance et Alibi) s’y sont constitués durant l’été 1940. Chacun a pris sa part de sacrifice et d’honneur pour la Victoire. Dans la ville, lieux de mémoire et dénominations de rues en rendent le souvenir très présent.

Sommaire détaillée de l'exposition virtuelle présentant les documents originaux : Refus et Résistance à Pau - Réseau des médiathèques Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées (agglo-pau.fr)


  • Pau dans le contexte de la seconde guerre mondiale
  • La visite du Maréchal Pétain à Pau
  • Au nom de la République
  • Pour combattre encore
  • Des palois à l'origine de réseaux internationaux
  • La Base Espagne
  • L'antisémitisme
  • Une résistance structurée
  • Le refus du STO
  • Les arrestations du 12 Juin 1944
  • Pau et Portet liés par les représailles de juillet 1944
  • La libération de Pau, le 20 Aout 1944
  • De la résistance à la République
  • La mémoire de pierre de la résistance paloise

Pour aller plus loin avec les ressources du réseau des Médiathèques

Basses-Pyrénées, Occupation, libération : 1940-1945 de Louis Poullenot.

En Béarn sous l'occupation (1940-1944) de Thérèse Gevaert Lindsay.

Portraits de résistants dans les Pyrénées-Atlantiques de Yves Castaingts.

La Résistance dans le Sud-Ouest de Jean Lapeyre-Mensignac.

Béarnais en captivitéde l'Association Mémoire Collective en Béarn.

Alias Caracalla de Daniel Cordier. 

Gurs, 1939-1945 de Claude Laharie.

L'hôtel des ombres de Jean Touyarot.

Aurais-je été résistant ou bourreau ? de Pierre Bayard.

HHhH de Laurent Binet.

Portet, 3 juillet 1944 : De la mémoire à l'histoire de Virginie Picaut.

Résistances de André Narritsens. 

On m'appelait El Cristo de Cristobal Andrades.

Ils attendaient l'aurore, de Claude Michelet.

Kinderzimmer de Valentine Goby.

La nuit de Elie Wiesel.

Les partisans de Aharon Appelfeld.

Toute la lumière que nous ne pouvons voir, de Anthony Doerr.