03 décembre 2021

Pau, Ousse et Artigueloutan adoptent la compost’ mania

Depuis plusieurs années la ville de Pau et son agglomération mettent l’accent sur le développement durable et l’objectif zéro déchet. Parmi les expérimentations : l'utilisation du bac marron pour les déchets alimentaires des immeubles de plus de 4 logements et le compostage s'inscrit. Le projet Tribio proposera une solution pour les biodéchets à chaque foyer de l’agglomération paloise d’ici à 2023.

Depuis le 10 novembre, les habitants des résidences de Pau Béarn Habitat Arriou 1 et Arriou 2 à Ousse peuvent verser épluchures, fruits et légumes gâtés, coquilles d’œufs et marc de café dans les nouveaux composteurs installés en bas de chez eux par la direction développement durable et déchets.

Pour apprendre les bons gestes une formation a été donnée lors de cette journée dans le but de créer un esprit de convivialité voulu autour des composteurs en pied d’immeuble. Les habitants de la résidence du stade à Artigueloutan auront aussi bientôt la chance de pouvoir composter à leur tour.  

Le compostage en pied d’immeuble permet de réduire en moyenne de 35 % le poids de la poubelle d’ordures ménagères de chaque foyer et créer du lien social.

Dans le quartier de la place Peyroulet à Pau, le composteur a été lancé en septembre 2021. Les habitants ont pu procéder au premier « retournement » du compost en train de maturer le jeudi 4 novembre. Cette étape permet de bien mélanger les apports du compost.

La prochaine étape est la récolte du compost mûr d’ici 5 à 7 mois et qui sera redistribué aux participants.  

Le projet Tribio

Le projet Tribio a été lancé en décembre 2020 par la communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées. La Communauté d'Agglomération de Pau Béarn Pyrénées a lancé en décembre 2020 sa stratégie territoriale de gestion des biodéchets. Pau propose depuis avril 2021, et un objectif de fin 2023, une solution de tri des biodéchets à chaque habitant, comme le demande la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte. 

Pour soutenir cet investissement estimé à près de 1,5 million d’euros, elle a déposé un dossier de candidature dans le cadre de l’appel à projets « Tribio », auprès de l’ADEME et de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, pour l’habitat collectif de plus de 4 logements dans les 10 communes les plus denses de l’agglomération, une collecte séparée sera mise en place et se traduira par l’arrivée d’un bac marron dans le local poubelle ou sous un abri-bac à l’extérieur en fonction de la place.

Pour déterminer la meilleure solution, des enquêteurs sont missionnés actuellement pour visiter les locaux poubelle. Pour l’habitat pavillonnaire et les résidences de moins de 4 logements, et ce dans les 31 communes de l’agglomération, un compostage individuel ou collectif sera proposé avec les objectifs suivants :  

  • Composteurs en habitats pavillonnaires : +257 en 2021, +1125 en 2022, + 2095 en 2023 
  • Composteurs en immeubles de 2 à 3 logements : + 360 en 2021, +100 en 2022, +50 en 2023