19 mai 2020
  • Partager

Photo : Eurockéennes de Belfort 31 ans

Présentée à Pau pendant Été indé #3 en 2019 et alors que la 32e édition vient d'être malheureusement annulée, nous souhaitions revenir sur l'histoire d'un festival tellement unique, les Eurockéennes de Belfort.

Les Eurockéennes de Belfort sont entrées dans l'histoire de la musique et des festivals en France et en Europe. Nées en 1989, les Eurocks ont vu passer les plus grandes stars et de jeunes artistes, qui sont à leur tour devenus des références.

Alors que la 32e édition vient d'être malheureusement annulée, nous souhaitions revenir sur l'histoire de ce festival indépendant. Sur la scène des Eurockéennes, des monstres sacrés de la musique : Lou Reed, David Bowie, The Smashing Pumpkins, Queens Of The Stone Age, Pj Harvey, Sonic Youth, Calexico, 

The Hives, Arcade Fire, Arctic Monkeys, Iggy Pop, Rage Against The Machine, The Kills. Pixies se reforment sur la scène des Eurocks en 2004. Amy Winhouse y donne un de ses rares concerts en France. La scène électro y est aussi bien représentée avec Daft Punk, Chemical Brothers, Kraftwerk, Massive Attack...

Le festival belfortain est animé par des valeurs citoyennes de partage et de solidarité. A chaque édition, le label Eurocks Solidaires se mobilise pour un accès à la culture pour tous au coeur d’une communauté élargie qui vit les Eurocks comme des vacances musicales dans un monde à part.

L'association, Territoire de Musiques, porteuse des Eurockéennes, décline chaque année la musique populaire au pluriel : rock, hip-hop, électro ou sono mondiale. Toutes les grandes familles trouvent aux Eurockéennes, une oreille bienveillante. Le festival accorde une attention toute particulière aux nouveaux artistes et talents de la scène musicale, vibrante expression de leur époque. 

Le festival, niché dans un exceptionnel écrin de verdure, nous prédisposait à la voie du développement durable. Grâce au tri des déchets, au recyclage, à l’amélioration de l’éco-mobilité via des alternatives à l’automobile, de consommation énergétique ou à la valorisation de la biodiversité. La certification ISO 20121 "Événementiel et développement durable", leur a d'ailleurs été attribuée à l’issue du festival 2017. Cette certification récompense le festival pour ses actions solidaires en matière de citoyenneté, d’environnement, de prévention et de culture pour tous.

?En suivant des principes de développement durable à travers la préservation d’un éco-système culturel territorial dans un souci de transparence, d’inclusion.  

Les Eurockéennes de Belfort

32 photos