11 juin 2019
  • Partager

Pourquoi Fébus est bien une première mondiale

Le premier bus de 18m, propulsé à l’hydrogène fabriquée sur place, roulera dans Pau à l’automne. Les choix technologiques et humains font de Fébus une première mondiale. Explications.

Le premier exemplaire de Fébus a été présenté mardi à Koningshooikt, siège en Belgique de l’entreprise Van Hool, constructeur du Bus à Haut Niveau de Service.

L’occasion de faire rouler sur quelques kilomètres le très silencieux bus à hydrogène dans lequel avaient notamment pris place :

  • François Bayrou, Maire de Pau et Président de la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées
  • Nicolas Patriarche, Président de Mobilités Pau Béarn Pyrénées
  • Jan Van Hool, PDG de Van Hool
  • Jean-Baptiste Furia, Directeur de GNVert

Le meilleur combiné.

Fébus a les avantages du bus puisqu’il n’est pas contraint de suivre des rails. Il a aussi les avantages du tram puisqu’il est propulsé par une énergie propre, l’hydrogène, qui rejette zéro émission de gaz à effet de serre. Fébus, c’est le meilleur combiné en faveur de l’environnement et du développement durable.

Il offre un futur beaucoup plus intéressant pour le monde du transport en commun dans la cité, dans les villes moyennes et même dans les itinéraires particuliers des grandes villes. Ce bus roulera sur des voies réservées, avec la fréquence garantie du tram. C’est la facilité nouvelle d’utilisation pour un transport en commun de 18 mètres.

L’esthétisme et le confort

Fébus, c’est le plus haut niveau de confort et de luxe à portée de toutes les catégories de la population, y compris à ceux qui n’ont pas les moyens et vont avoir ce qu’on fait de mieux sans aucune différence de prix. Le designer issue de la Maison Courrèges, le célèbre couturier qui était originaire de Pau, a passé avec l’ensemble des équipes de longues heures à soigner tous les détails : les poignets de maintien en cuir, la qualité des siège, l’ergonomie.

Le choix de l’hydrogène fabriqué à Pau

La qualité de l’air a servi de curseur au moment du choix. Le bilan énergétique, environnemental, carbone de l’hydrogène est le plus ambitieux qu’on puisse atteindre puisqu’il sera de 0 émission de gaz à effet de serre. Il s’agit uniquement de vapeur d’eau qui sort de la pile à combustible. Le défi, c’est de produire à Pau sa propre hydrogène à partir des ressources locales pour une électricité verte entièrement renouvelable.

Le regard des autres

L’Europe, y compris les pays d’Europe du Nord, est intéressée par l’arrivée de Fébus à Pau, parce que l’Europe s’intéresse à l’hydrogène. Pau a bénéficié de financements exceptionnels pour abaisser les prix au point que Fébus ne coûte pas un euro aux contribuables de Pau et de l’Agglomération. La réussite va constituer une formidable carte de visite, tant de gens s’intéressent au sujet, une première mondiale.

Montez à bord du Fébus

10 photos